Victor Dubuisson, déjà grand !

image_pdfimage_print

victor-dubuisson-200lVictor Dubuisson a failli le week end dernier devenir le 1er français à remporter un tournoi du PGA Tour lors de l’Accenture Match-Play Championship. Il ne s’est incliné qu’en finale contre l’Australien Jason Day, en ne s’inclinant qu’au 5ème trou de play off.

Auparavant, il n’avait fait qu’une bouchée de ses adversaires, que ce soit Peter Hanson, Graeme McDowell ou encore Ernie Els.

Lors de la finale, sans doute tendu par l’enjeu de se retrouver après seulement 3 tournois sur le PGA en finale de ce championnat du Monde, il a laissé Jason Day mener rapidement 3 up. Puis, il est revenu tranquillement dans la partie, sans s’affoler, en laissant parler son talent naturel et en mettant ainsi la pression sur les épaules de l’Australien. Mené 1 up au départ du 18, il a poussé Jason Day à la faute pour recoller au score et partir en play-off.

Et il a encore sorti 2 coups extraordinaires de son arsenal, aux trous 21 et 22, en faisant 2 chips à 1,50 m du trou alors que la balle était au milieu des cactus et dans les cailloux. Jason Day en a sourit de dépit, lui qui se voyait déjà vainqueur à ce moment là.

Victor a toute fois lâché la partie au 5ème trou de play off.

L’Irlandais Paul Mc Guniley, capitaine de l’équipe Européenne de Ryder Cup, a eu ces mots à la fin :

« Impossible de ne pas être impressionné par ce que nous a montré Victor Dubuisson cette semaine. Un joueur avec un mental exceptionnel que la pression ne semble pas affecter. On a beaucoup parlé des putts de McDowell mais Victor a su délivrer des coups incroyables lorsqu’il le fallait. Il a rentré un nombre de putts décisifs incalculables. Je pense notamment à son putt au 17 en finale face à Jason Day pour prolonger le match. Sa sortie de bunker au 18, ses approches à la Houdini en play-off. Ce garçon possède des capacités mentales fantastiques. »

Une défaite au goût de victoire
Au terme de cette inoubliable semaine Dubuisson s’est en effet fait un nom outre atlantique et a donné à la France du golf de quoi espérer. Il a gagné sa place sur le PGA Tour. Son rêve d’évoluer à souhait aux côtés des plus grands joueurs du monde est désormais réalité. Au moins jusque fin 2015. Désormais 23e joueur dans la hiérarchie mondiale le Français est également le premier qualifié certain pour la prochaine Ryder Cup en Ecosse. Ce n’est pas Paul McGinley qui s’en plaindra.

Voici en vidéo les 2 chips « magiques » de Victor.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *