Tom Guéant, un futur géant

Le jeune français Tom Guéant a remporté dimanche la 93ème édition du Boys Amateur Championship sur le parcours de Saunton dans le North Devon en Angleterre.

La finale qui se jouait sur 36 trous s’est jouée sur 37 trous, en play off, dans un suspens quasi insoutenable. Le dernier birdie au 37ème trou a délivré notre jeune français de 17 ans alors qu’il était mené 2 down au 34ème trou.

Il fait une entrée fracassante dans l’histoire du golf français en remportant en playoff ce qui doit être considéré comme le Championnat du monde des moins de 18 ans.
Depuis 58 ans, tous les meilleurs joueurs français s’y sont essayés sans succès. La manière dont Tom Guéant s’est emparé du British Boys est celle des futurs très grands. Des victoires en playoff, matinées d’une once de réussite lui donneront la confiance nécessaire à la réalisation de nouvelles grandes performances. Avec cette victoire, il gagne la certitude de pouvoir jouer le British Amateur l’année prochaine et un spot aux qualifications finales de l’Open britannique. De beaux challenges en perspective que Tom saura sans aucun doute relever !
La détermination de Tom Guéant et de son entourage, ainsi que le travail effectué avec ses coaches qu’il n’a pas manqué de remercier ont été récompensés de la manière la plus éclatante. Les 3 prochaines années qu’il va passer dans l’université de l’Oregon vont permettre à Tom de franchir de nouveaux seuils qui le conduiront dans l’élite mondiale. La France semble tenir un champion des plus prometteurs.

Déjà la veille, le champion de Cannes Mougins qui a déjà participé à 5 championnats du monde avait déclaré après sa qualification pour la finale : « Je suis très content, c’est pour moi le résultat de mes 9 mois de travail effectués aux États Unis, avec mes deux coachs de l’Université de l’Oregon Casey Martin et Bradley Lanning, que je remercie ».

Dès mardi, il avait impressionné les observateurs en claquant un 63 (8 sous le par) sur ce parcours difficile dessiné par Herbert Fowler dans les années 20.

C’est la première fois que Tom participait à cette épreuve qui marquera sa jeune et déjà brillante carrière. « Je ne joue pas souvent des links mais j’aime ça. Aux États-Unis, ce n’est pas possible. Mais heureusement, plus jeune, j’en avais joué », a-t-il déclaré.

Le nouvel étudiant américain dans la célèbre université de l’Oregon sera-t-il aussi l’héritier de Sergio Garcia qui avait gagné ici à Saunton ce trophée Boys Amateur en 1997 ? C’est tout le bonheur que GP lui souhaite. D’autant que Tom a aussi la tête bien faite : il a été reçu au bac l’an dernier à 16 ans avec mention Très Bien.

D’autres champions ont aussi gagné le Boys Amateur : José María Olazábal, Matthew Fitzpatrick, Adrián Otaegui. De quoi inspirer notre jeune et talentueux vainqueur du trophée 2019.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *