Histoire du golf (2)

Suite de la série historique sur le golf.

LE GOLF EN ECOSSE

Sans que cela soit incontestable, il semble que la particularité du jeu de golf face à ses précurseurs soit l’invention du trou. En effet, tous les jeux que nous venons de citer consistent à toucher une cible (un arbre, un poteau, une porte …) et non pas de faire pénétrer la balle dans un trou.

En revanche, il est indéniable que c’est en Ecosse que le jeu s’est réellement développé sous une forme très proche de celle que nous connaissons aujourd’hui.
La première référence écrite est celle de 1457 : James II interdit la pratique du football et du golf. A partir du 18ème siècle une structuration émerge : les premières règles écrites apparaissent à Saint-Andrews le 14 mai 1754 (elles seraient une reprise des règles écrites dix ans avant à Leith). Le premier club est officiellement créé en 1764 : the « Honorable Company of Edinburgh Golfers »

Histoire du golf écossais, Malcolm Campbell

Ce jeu, royal et ancien, était fleurissant sur les parcours d’Écosse bien avant que l’on reproche sévèrement à Marie Reine d’Écosse d’avoir irrespectueusement joué au golf Seton House, peu de temps après le meurtre de son époux Lord Darnley, en 1567. Le golf a été joué à St-Andrews avant la fondation de son université en 1411, et il y a suffisamment d’évidence pour croire qu’il existait sous une forme ou une autre peut-être bien un siècle auparavant.

Quoique d’autres nations, tels les Français et les Hollandais, en réclament le concept, l’origine du jeu est inscrite dans les livres de record d’Écosse. Les Hollandais ont cité le jeu de bâton et balle «Kolven» comme preuve de leur requête, les Français le jeu de mail. Dans chaque cas, les protagonistes ont été traités d’imposteurs puisqu’il leur manquait la composante rendant le golf sans pareil, le trou.

Le golf est unique en ce sens, que sur un parcours semé d’obstacles disposés pour rendre la tâche difficile, l’objectif est de projeter une balle dans les airs jusqu’à un point où elle terminera sa course sous terre. Le trou constitue donc l’élément vital séparant le golf des autres jeux de balle et bâton.

Le golf était, en Écosse, un passe-temps national, plus de 400 ans avant que le prétendant Charles Édouard soit vaincu à Culloden en 1746, et avant, une autre défaite infamante aux mains des Anglais, alors que les Écossais perdaient leur roi à la bataille de Flodden en 1513. De fait, les historiens n’ont pas eu de difficulté à démontrer que le golf avait été un facteur déterminant dans ces deux défaites sanglantes.

A Flodden, les Écossais n’avaient pas été de taille avec les archers Anglais, lors de leur premier assaut, et avaient été mis en déroute. Le roi Jacques II d’Écosse avait été tellement préoccupé, 50 ans auparavant, par l’interférence néfaste du golf avec la pratique du tir à l’arc qu’il en avait banni la pratique dans un acte parlementaire en 1457. Cet acte constitue la première référence documentée du jeu d’aujourd’hui. Le golf sera à nouveau banni par Jacques III en 1471.

Mais, les Écossais n’observent pas l’interdiction et la pratique du tir à l’arc continue de décliner. D’autres interdits sont introduits pour être aussi largement ignorés. Ainsi, à la bataille de Flodden, l’habileté à frapper de longs coups fuyants n’est pas un substitut à la prouesse des archers. L’habileté nationale pour le golf s’était développée de façon proportionnelle à celle du déclin des archers.

L’origine du golf demeure un mystère. C’est un sujet qui a mis à l’épreuve le jugement et les études d’éminents chercheurs, mais pour lequel, aucune évidence irréfutable n’a été trouvée. Une théorie, aussi valable que nombre d’autres énoncées, serait que des pêcheurs de la côte Est de l’Écosse auraient inventé le jeu pour s’amuser alors qu’ils revenaient de leur bateau vers la maison.

Quoi de plus naturel pour un jeune pêcheur, déambulant le long d’interminables étendues gazonnées, entre les dunes de sables, de prendre un bâton de bois d’épave courbé et de frapper un caillou ? En frappant le caillou à l’avant, son instinct de compétition voudra qu’il le frappe à nouveau pour voir s’il peut l’envoyer plus loin.

Lorsque le caillou roulera dans une cavité sablonneuse, où les moutons se mettent à l’abri des vents glacials, il entreprendra de jouer dans les premières fosses de sable. Il ne faut pas beaucoup d’imagination pour développer une scène de jeu, où des pêcheurs compétitifs joueraient sur un parcours depuis les bateaux jusqu’au village et finiraient chaque fois au même point, peut-être près de l’auberge. Si le caillou tombe dans un trou de lapin lors de la dernière frappe, alors, le jeu de golf est inventé et les précurseurs du 19e trou également.

[A suivre ….]

Ende april schrieb leonardo da vinci sein testament, nur wenige tage darauf, Web Seite am 2
image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *