Internationaux de France Golf des Forces de Sécurité 2018

Les Internationaux de France Golf des Forces de Sécurité 2018 organisé par l’Association de Golf de la Police Nationale se sont déroulés du 1er au 5 octobre 2018.

Une centaine de participants venus de France, du Bahreïn et de Suisse (canton de Vaud) se sont réunis dans la baie de somme au Golf Belle Dune. 

Cette compétition avait pour but de rassembler les principaux acteurs de la sécurité étatique : police, gendarmerie, sapeur pompier et armée, dans un tournoi sur 54 trous.

Echange de drapeaux entre l’équipe Suisse et l’équipe du Bahreïn

L’équipe de France militaire remporte le classement des équipes nationales devant l’équipe de France Police et l’équipe de la Police du Bahreïn.
L’équipe de l’association Police Grenoble (président mon ami et capitaine Alain Payrastre) s’adjuge le trophée des clubs, devant CRS Grenoble et l’équipe « barbarians » composée de pompiers et de policiers.
Le match du Président opposant la Suisse au Bahreïn a vu la victoire logique du Bahreïn.
En individuel :
le vainqueur de la  série homme est Frédéric Alba (équipe de France militaire),
la championne de la série femme est Marine Riguidel (équipe de France gendarmerie),
le vainqueur de la série masters (+50) est Bruno Guilleux (équipe France police 2),
le vainqueur de la 2ème série est Rémi Moreau (équipe SDIS Aube)
Lors de ce tournoi, la somme de 13 175 euros a été collectée et sera reversée à la fondation « Maison de la gendarmerie ».
Tous les résultats sont consultables en cliquant ici.



L’Europe remporte la Ryder Cup

L’équipe européenne a remporté dimanche la 42ème édition de la Ryder Cup sur le golf National à Saint-Quentin en Yvelines sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Portée par le duo d’enfer Fleetwood/Molinari, qui a remporté ses 4 matchs de double vendredi et samedi, L’Europe a nettement surclassé l’équipe des USA, dans laquelle Tiger Woods et Phil Mickelson, les 2 invités prestigieux du Capitaine Furyck, ont été très loin de leur niveau en perdant tous les matchs qu’ils ont disputé (4/4 et 2/2).

Pourtant les Américains avaient bien débuté la rencontre vendredi matin en remportant 3 des 4 « 4 balles » disputés. Mais les Européens remettaient tout de suite les pendules à l’heure en infligeant un 4/0 l’après-midi en foursomes, chose qui n’était jamais arrivé auparavant. L’Europe virait en tête au soir du 1er jour avec 5 à 3.

Le samedi matin l’Europe continuait sur sa lancée en remportant la 2ème session de « 4 balles » 3 à 1, portant la marque 8 à 4. La rencontre s’équilibrait l’après-midi en foursomes avec le score de 2 à 2, portant la marque à 10 à 6 avant les 12 simples du dimanche.

Dimanche, l’apothéose était en vue et c’est exactement de qui allait se passer.

Voici les 12 matchs

Les Européens ne lâchaient pas l’affaire et même si certains matchs semblaient vouloir tourner en faveur  des USA, les joueurs européens recollaient au score et écœuraient les Américains. Molinari remportait son 5ème match du week end, faisant de lui l’homme de cette Ryder Cup, les invités du capitaine Björn (Stenson, Casey, Garcia et Poulter) ramenaient 3 points 1/2 sur 4. Seul Fleetwood, sans doute un peu trop fatigué, explosait contre Tony Finau. Le symbole de cette équipe était sur le trou 18 le Suédois Noren, qui menait 1up et qui, tout en sachant que c’était gagné, enquillait une ficelle de 8 mètres pour birdie alors que son adversaire avait déjà fait birdie (approche à 20 cm du trou) pour ne pas partager son match et ramener un point entier à son équipe.

Au final, l’Europe mettait la main sur la Ryder Cup sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Rendez-vous dans 2 ans aux Etats Unis.




5 ans après, Tiger Woods remporte sa 80ème victoire

Tiger Woods a remporté dimanche le Tour Championship, dernière étape de la FedEx Cup et dernier tournoi officiel du PGA Tour pour 2018. C’est la 80ème victoire en carrière du Tigre, 5 ans après la précédente. On peux qualifier cette victoire de plus grand comme back de toute l’histoire du sport!

On peux vraiment dire maintenant que Tiger est de retour, après 5 longues années marquées par des blessures à répétition au dos, 4 opérations, des problèmes familiaux et judiciaires.

Cette victoire est formidable pour le monde du golf dans son entier. Il n’y a qu’à regarder la foule des spectateurs sur le dernier trou qui se pressaient derrière Tiger et Rory McIlroy. On était revenu à la grande époque du Tigre.

A noter quand même aussi que l’Anglais Justin Rose remporte la FedEx Cup, le consacrant meilleur joueur du PGA Tour 2018. Mais il perd sa place de n°1 mondial au profit de Dustin Johnson. Il n’aura eu cette place que 2 semaines.

Voici les highlights du Tigre dimanche.




L’américaine Angela Stanford remporte son 1er Majeur à 40 ans

Angela Stanford a remporté dimanche l’Evian Championship, son premier titre majeur, à 40 ans. Elle est la première vainqueur américaine depuis que le tournoi est devenu Majeur. A noter que chaque année depuis 2013 un des 5 tournois majeurs a été remporté par une américaine.

Alors que tout le monde voyait l’autre américaine Amy Olson remporter elle aussi son premier Majeur, celle-ci craquait sur le 72ème trou en commettant un double bogey qui la reléguait à la 2ème place à -11 en compagnie de Austin Ernst, Mo Martin et Sei Young Kim la Coréenne.

Angela Stanford a déclaré une fois la victoire en poche :

Je ne comprends toujours pas vraiment ce qui s’est passé », a reconnu Stanford sans pouvoir retenir ses larmes. « Mais je suis vraiment heureuse », a-t-elle ajouté, soulagée et heureuse de gagner pour la première fois un tournoi du Grand Chelem après 18 ans de carrière chez les pros.

Le classement final :

1 Angela Stanford -12 72-64-68-68 – 272
T2 Austin Ernst -11 66-70-69-68 – 273
T2 Mo Martin -11 68-66-69-70 – 273
T2 Sei Young Kim -11 69-68-64-72 – 273
T2 Amy Olson -11 69-65-65-74 – 273

Résumé vidéo de cette dernière journée riche en émotions.




Francesco Molinari, 1er Italien Majeur

L’Italien Francesco Molinari a remporté dimanche le British Open sur le parcours de Carnoustie, devenant ainsi le 1er joueur Italien vainqueur d’un tournoi Majeur.

-8, c’est donc le score qu’il fallait faire pour remporter la Claret Jug sur un parcours brûlé et asséché par le soleil et le vent (il n’a plu que le vendredi matin). 8 birdies, aucun bogey, voilà la carte de score finale de Francesco Molinari. Il valide du même coup sa présence dans l’équipe européenne de Ryder Cup fin septembre au Golf National.

Les leaders au matin du dernier jour, Jordan Spieth, Kevin Kisner, Xander Schauffele, Kevin Chappell se sont tous écroulés dimanche.

Mais au delà de la victoire de Molinari, surnommé la Machina (la machine), le monde du golf a eu l’impression samedi et dimanche de revenir quelques années en arrière par la magie d’un seul homme : Tiger Woods.
Alors qu’il n’avait pas réussi à battre le parcours les 2 premiers jours en jouant square, il attaqua le samedi tambour battant, finissant à -5 et le dimanche il continua sur sa lancée au point à un moment d’être seul en tête du tournoi à -7. Et tout le monde se mit à rêver d’un 15ème Titre Majeur pour le Tigre. Malheureusement un mauvais coup de fer dans le rough suivi d’une mauvaise approche entraîna un double bogey suivi d’un bogey le firent redescendre au classement. Un dernier birdie suivi de 2 par et il finissait encore une fois dans le top 6 à -5.

Et maintenant tout le monde se met à rêver de voir Tiger Woods non pas seulement en tant que vice-capitaine de l’équipe amériaine de Ryder Cup, mais en tant que joueur de la prochaine Ryder Cup, grâce à une des 4 places d’invité dont dispose Jim Furick, le capitaine.




Alex Noren roi de France

Dimanche, Alex Noren est devenu le 1er suédois à remporter le HNA Open de France sur le parcours de l’Albatros, lieu de la future Ryder Cup fin septembre. Avec un score de -7 sous le par, un coup devant l’Ecossais Russel Knox, l’anglais Chris Wood et l’américain Julian Suri, il a réussi à vaincre ce monstre de parcours qui a été venteux au possible et terriblement chaud.

Avec des greens hyper roulants, des roughs ressemblants plus à du foin qu’à autre chose, au point que parfois il fallait une cinquantaine de personnes pour retrouver une balle, le staff de l’Open de France en accord avec Thomas Björn , le capitaine européen de la Ryder Cup, en a fait un parcours digne d’un Majeur. Et c’est Justin Thomas, le n°2 mondial, qui l’a dit dimanche soir.

Sergio Gracia à la recherche de sa balle mais pas tout seul ;)

Noren a vu s’écrouler au fur et à mesure que le dimanche avançait toute une flopée de prétendants prestigieux, comme Jon Rahm, Sergio Garcia, Justin Thomas, alors que lui gardait sa patience, qui était le maitre mot sur ce parcours.

Les meilleurs français sont Mike Lorenzo-Vera 16ème à -2, Raphaël Jacquelin 37ème à +3, Grégory Havret 49ème à +5 et Alexander Lévy 65ème à +13.

Classement final (Par 71) :
1.Alexander Noren (Sue) 277 (-7)
2.Russell Knox (Eco) 278 (-6)
-. Julian Suri (USA) 278 (-6)
-. Chris Wood (Ang) 278 (-6)
5. Matthew Southgate (Ang) 279 (-5)
-. Jon Rahm (Esp) 279 (-5)
-. Marcus Kinhult (Sue) 279 (-5)

16. Michaël Lorenzo-Vera (Fra) 282 (-2)
37. Raphaël Jacquelin (Fra) 287 (+3)
49. Grégory Havret (Fra) 289 (+5)
65. Alexander Levy (Fra) 297 (+13)




Astrid Vayson de Pradenne qualifiée pour l’Evian Championship

Décidément, le Jabra Ladies Open réussit parfaitement au camp tricolore. Après Valentine Derrey en 2016, Isabelle Boineau en 2017, c’est au tour d’Astrid Vayson de Pradenne de s’imposer dans cette épreuve déterminante dotée de 120 000 €, récemment estampillée du double badge LET/LETAS. Une victoire arrachée en play-off face à l’Allemande Karolin Lampert qui lui ouvre les portes du Tour Européen 2019 tout en la qualifiant pour les deux derniers Majeurs de la saison, le Ricoh Women’s British Open et l’Evian Championship.

Cette victoire, Astrid Vayson de Pradenne (32 ans) l’a construite réellement à partir du 16. Là, 2 coups la séparent de Karolin Lampert (23 ans) qui domine à -8. Déterminée, la Française donne tout, profitant aussi d’un faux pas de l’Allemande au 17 pour revenir à sa hauteur, avec un score de 206 (-7), et repartir en play off. Dès le 1er trou, la joueuse du LETAS signe un birdie. Astrid tombe à genoux, les bras levés au ciel. « C’est le plus beau jour de ma vie » confie-t-elle très émue. Elle qui n’a commencé le golf qu’à 15 ans a eu bien raison de ne pas lâcher les clubs quand la plupart lui soufflait d’abandonner. « Je suis venue ici en outsider, avec juste un peu d’argent gagné sur un tournoi du LET en 2014. » reconnaît-elle. « Tu t’acharnes tellement, années après années, et rien n’arrive vraiment… Aujourd’hui, j’ai l’impression de rêver. Je ne peux pas croire que je vais jouer l’Evian Championship et le Ricoh Women’s British Open à bientôt 33 ans. Allez ! Tout le monde peut y arriver. Il faut juste persévérer, peu importe ce que certains peuvent dire. Il faut vraiment croire en ses rêves et les réaliser ».

Battue en play off, Karolin Lampert a pourtant de quoi se réjouir puisqu’elle aussi est sélectionnée pour disputer l’Evian Championship 2018. A 23 ans, celle qui figurait à la 4e place de l’Ordre du Mérite européen au départ du Jabra Ladies Open, a su transformer son statut de favorite.

Lors de la remise des prix de cette 3e édition, la société Jabra GN a eu le plaisir d’annoncer qu’elle renforçait son engagement dans le golf féminin jusqu’en 2022, assurant un rayonnement encore plus large du Jabra Ladies Open, premier tournoi crédité du double badge LET/LETAS et épreuve de Qualifications Europe de l’Evian Championship. Cette nouvelle étape de la montée en puissance du tournoi s’inscrit parfaitement dans les ambitions de Jabra GN de révéler et d’accompagner les talents de demain.




Alexander Lévy, roi au Maroc

Le Français Alexander Levy a remporté son 5e titre sur le Circuit européen de golf (EPGA) en s’imposant, dimanche, sur le parcours du Royal Golf de Dar Es Salam.

En rendant une dernière carte de 70 pour un total de 280, soit 8 sous le par, Levy a devancé d’un coup l’Espagnol Álvaro Quirós, leader dimanche matin avec un coup d’avance sur le Français.

Dès le 3e trou, Levy passait en tête, puis il n’a jamais faibli. Quiros a terminé en trombe, par deux birdies sur les deux derniers trous, et devancé le Suédois Alexander Björk, 3e à deux coups du vainqueur.

« Je suis un peu fatigué, car c’était vraiment très dur aujourd’hui, mais j’ai l’impression d’avoir fait du bon travail. Je pense que j’ai très bien joué et je suis très heureux de remporter ce trophée », a réagi Levy, 27 ans, sur le site du Circuit européen.

Ce succès de Levy tombe à point nommé avant la défense de son titre à l’Open de Chine la semaine prochaine. Il confirme aussi sa régularité du moment, après trois Top 10 lors des cinq tournois précédents, et sa place de leader du golf français.

Suite au forfait de Victor Dubuisson pour les six prochains mois, annoncé cette semaine, il est le seul Bleu à pouvoir rêver d’une place dans l’équipe d’Europe qui disputera en septembre la Ryder Cup sur le parcours du Golf National, à Saint-Quentin-en-Yvelines.

Levy occupait la 66e place du classement mondial avant cette victoire au Maroc et va probablement revenir lundi dans le Top 50. Il avait gagné en Chine et au Portugal en 2014, puis à l’Open d’Europe en 2016 et encore en Chine l’an dernier.

« Comme je le répète depuis le début de cette saison, je dois améliorer mon jeu » pour participer à la Ryder Cup, a dit Levy dimanche. « Je dois continuer à beaucoup travailler, comme depuis deux semaines, comme depuis deux jours, ce qui m’a permis de gagner ce trophée », a ajouté le Français.

« Chaque chose en son temps. C’est une bonne victoire mais je dois retourner au travail car tout le monde peut voir qu’il y a beaucoup de joueurs en Europe. Donc ce sera difficile » de faire partie de l’équipe d’Europe, a estimé Levy.

Source AFP