1

Polémique Li Haotong

Dimanche 27 janvier, lors de l’Omega Dubaï Desert Classic, le joueur chinois Li Haotong s’est vu infliger 2 coups de pénalité après avoir rentré son dernier putt au 18. La raison : son caddy l’aurait aidé dans son alignement lors de ce dernier putt, alors que selon les nouvelles règles en vigueur, l’alignement par le caddy est interdit quel que soit l’endroit du parcours.

Regardez bien la vidéo ci dessous :

Si on voit nettement le caddy aider à la lecture de la ligne de putt, on le voit aussi se dégager de cette ligne dès que son joueur de déplace pour prendre son stance. Brandel Chamblee, journaliste expert en golf qui opère depuis très longtemps derrière les micros américains tout le long de l’année, pense que les officiels de l’European Tour ont commis une grossière erreur en donnant cette pénalité au joueur chinois.

Au delà de cette polémique c’est l’ensemble des nouvelles règles applicables depuis le 1er janvier 2019 qui risquent de faire aussi polémique. Et surtout quels seront les joueurs pénalisés.

Prenons l’exemple du putt avec le drapeau, sensé favoriser une plus grande rapidité. Certains le veulent d autres non, résultat on remet et enlève en permanence le drapeau sur les greens en fonction des désirs des uns et des autres et … on perd du temps !

Autre exemple flagrant dimanche lors du dernier tour : le délai imparti pour jouer sa balle qui doit être de 40 secondes. Bryson Dechambeau, le vainqueur de ce tournoi, surnommé le scientifique, prenait systématiquement plus d’une minute avant de taper son coup. Et jamais il n’a été chronométré par un arbitre, alors que beaucoup de joueurs moins renommés que lui se font systématique timés et punir pour jeu lent.

Je pense que cette année nous allons avoir de quoi discuter au bar du club house des golfs français avec toutes les futures polémiques.




Bad time pour Jordan Spieth

spieth-abudhabi-badtiime-250L’américain Jordan Spieth a été le premier joueur sanctionné par les arbitres de l’European Tour, suite à l’application des nouvelles règles pour lutter contre le jeu lent, lors de l’Abu Dhabi Championship.

Voici ces nouvelles règles mises en place à partir de 2016 :

Les golfeurs ont droit à 40 secondes pour tapper leur balle – 50 secondes s’ils jouent en première position. Le nouveau règlement instaure deux types de pénalités : le « monitoring » et le « timing ». Dès qu’un groupe est estimé ne pas être en position, les joueurs sont avertis qu’ils sont « surveillés ». La cumulation de deux pénalités aura pour effet une amende de 2 600€. Un joueur mettant deux fois le temps autorisé (80 ou 100 secondes) aura automatiquement un point de pénalité, qu’il soit en position ou non.

Cette nouvelle politique, appelée Pace of Play (Cadence de Jeu), a été voulue par le nouveau PDG de l’European Tour Keith Pelley, et sera effective sur tous les tournois sanctionnés entièrement par l’European Tour.

Jordan Spieth a pris un point de pénalité pour avoir mis 70 secondes pour putter pour birdie au trou n° 8 (par 5).

« Ça n’a pas de sens à mes yeux« , a déclaré Jordan Spieth. « Mon temps de jeu n’a pas eu d’effets négatifs sur le tour. Rory et Rickie ont également été surpris ». En effet, Rory McIlroy n’a pas compris le côté rationnel de la pénalité. « C’était étrange comme pénalité. Parfois c’est une question de bon sens. Si nous sommes en position, il n’y a aucune raison de nous chronométrer« .

Mais il n’est pas le seul a s’être fait prendre par la patrouille le week end dernier. L’Anglais Daniel Brooks a reçu une pénalité lors du deuxième tour et le Français Benjamin Hébert a rejoint le groupe des sanctionnés lors de la dernière journée de dimanche.
Le but de l’European Tour est clairement de faire descendre le temps de jeu sur 18 en partie de 2 à moins de  4h30.

[youtube]https://youtu.be/zIZh4Fb_b9o[/youtube]