Hideki Matsuyama, nouveau maître du golf

Dimanche 11 avril 2021, le japonais Hideki Matsuyama a remporté le Masters d’Augusta avec un coup d’avance sur le surprenant jeune américain Will Zalatoris.

10 ans après avoir remporté le titre de meilleur amateur du Masters en 2011, Matsuyama a accompli le rêve de millions de golfeurs japonais, pour qui il était déjà un dieu vivant, en devenant le 1er japonais à remporter un Majeur.

Parti avec 4 coups d’avance sur le quatuor Zalatoris, Rose, Schauffele et Leishman, il voyait son avance fondre dès le trou n°1 par la faute d’un drive lâché à droite dans la forêt, puis d’un recentrage plus que moyen. Sauvant le bogey il voyait Will Zalatoris revenir à 2 coups. Alors que l’on s’inquiétait pour la suite après un si mauvais départ de 4ème tour, il se reprenait immédiatement au trou n°2 en claquant un birdie qui lui remettait la tête à l’endroit. Passant en -2 au départ du trou 10, il contrôlait ses concurrents jusqu’au trou 15 où une dernière frayeur à cause d’une balle dans l’eau dans le lac du 16 et d’un birdie de Xander Schauffele aurait pu lui faire perdre ses moyens en faisant bogey.

Au contraire c’est l’américain Schauffele qui se prenait les pieds dans le fairways en envoyant sa balle dans l’eau au 16 pour un vilain triple bogey alors que le japonais faisait le par en assurant le coup.

Dès lors, il lui suffisait de contrôler sa partie et ses concurrents. Il se permit même un bogey au 18 pour l’emporter d’un coup sur Zalatoris et devenir ainsi et à jamais le 1er japonais vainqueur à Augusta.

Le vainqueur de l’édition précédente, Dustin Johnson, pouvait lui remettre la veste verte et l’introniser au panthéon des Maîtres d’Augusta.

Chapeau Matsuyama San !!




Le practice du Masters en live

Samedi 10 et dimanche 11 avril, les sessions d’entraînement en direct du practice d’Augusta, ainsi que les interviews des joueurs avant leur partie, seront à suivre de 17 h à 19 h sur le site web de la Ffgolf.

Un dispositif rendu possible grâce à Canal +, diffuseur du Masters, et qui propose par la même occasion une offre d’abonnement à tous les licenciés.

Avoir les dernières impressions des meilleurs joueurs du monde avant qu’ils ne se lancent sur le tracé d’Augusta, découvrir leurs différentes routines d’échauffement, ou même identifier ceux dont la frappe de balle paraît encore un peu plus consistante que les autres… Tout cela sera à vivre ici en direct et en exclusivité, samedi et dimanche prochains, en amorce des deux derniers tours du Masters.

Grâce à Canal +, les images en direct du practice seront en effet diffusées de 17 h à 19 h sur le site de la ffgolf, et donc accessibles à tous.

Cette diffusion complète un impressionnant dispositif mis en place par la chaîne cryptée pour ne rien rater du premier Majeur masculin de la saison. Jeudi et vendredi, pour les deux premiers tours, le direct débutera sur Golf + à 16 h 45 sur les trois trous de l’Amen Corner (11, 12 et 13), et se poursuivra à partir de 21 h avec les images de l’ensemble du parcours. Images qui seront également diffusées sur Canal + Sport à partir de minuit




Masters 2021, les retransmissions

Golf+ se met en 4 cette semaine pour couvrir le Masters 2021 de la meilleure manière qu’il soit.

Voici les horaires des différentes retransmissions et émissions :

Augusta Le Mag :

– Lundi, Mardi et Mercredi 20.30​​ sur Golf+

La dernière heure

(dernière heure de 9 éditions du Masters)
– Lundi : Les Gauchers :
2006 (Mickelson), 2010 (Mickelson), 2014 (Watson)
– Mardi : Les Petites Nations :
2000 (Singh), 2003 (Weir), 2009 (Cabrera)
– Mercredi : Les derniers (hors TW):
2017 (Garcia), 2018 (Reed), 2020 (Johnson)

Le Tournoi

Jeudi et vendredi

– Amen Corner​​ 17h-21h ​Golf+ (Adrien Toubiana/Thomas Levet)
– The Masters ​​​21h-1h30 ​Golf+ (Thierry David / Jean Van de Velde Coaching
Co-diff sur C+S à partir de 00h

Samedi
– Amen Corner​​ 18h-21h​ Golf+ (Adrien Toubiana/Thomas Levet)
– The Masters ​​​21h-1h​​ Golf+ (Thierry David/Jean Van de Velde)
Co-diff sur C+S à partir de 21h
Dimanche
– Amen Corner​​ 18h-20h​ Golf+ (Adrien Toubiana/Thomas Levet)
– The Masters 20h-1h ​Golf+ et C+S (Thierry David/Jean Van de Velde)
Et les analyses en plateau de Julien Xanthopoulos avec Pauline Sanzey



Amundi rejoint The Evian Championship

Ce matin, Franck Riboud, Président de l’Evian Championship, et Yves Perrier, Directeur Général d’Amundi – le leader européen de la gestion d’actifs – ont signé un contrat de 5 ans, liant le majeur de golf féminin à Amundi, en tant que partenaire titre. Le tournoi est rebaptisé The Amundi Evian Championship.

Suite à cette annonce, Franck Riboud et Alain Berry, Directeur de la Communication d’Amundi ont présenté à la presse les grandes lignes du partenariat et les prochaines évolutions du tournoi.

Amundi entre ainsi dans le Club des Sponsors du tournoi. Ce partenariat va permettre au tournoi de continuer à développer sa puissance internationale au service du golf féminin mondial. De fait, dès l’édition 2021, la dotation sera portée à 4.5 millions de dollars. Une augmentation de 400 000 dollars qui confirme le  positionnement du Majeur aux premiers rangs de la hiérarchie mondiale des tournois de golf féminin aux côtés de l’US Women’s Open et l’AIG Women’s Open.

« Notre partenariat avec Amundi renforce nos ambitions mondiales », se félicite Franck Riboud. « Nous avons lancé en 1994 l’Evian Masters ; en 2013, le tournoi a été rebaptisé The Evian Championship pour marquer notre entrée parmi les Majeurs du golf féminin. Aujourd’hui, l’arrivée à nos côtés d’Amundi, dans ce contexte si particulier, conforte, une fois de plus, l’attractivité de ce Majeur ; elle nous permet de continuer à développer la puissance mondiale du Tournoi et de progresser dans tous les domaines afin d’offrir, aux joueuses et au monde du golf international, un tournoi unique, qui a – je le crois – su sans cesse se réinventer pour devenir une référence. Je suis vraiment heureux qu’Amundi nous rejoigne, aux côtés de Rolex, evian®… et j’en profite pour remercier l’ensemble de nos partenaires, eux-mêmes leaders mondiaux dans leur catégorie, pour leur engagement indéfectible à nos côtés ! »
Ce partenariat s’inscrit parfaitement dans l’ADN d’Amundi qui, présent depuis 2011 dans l’univers du golf, partage avec ses clients les valeurs véhiculées par ce sport : la précision, la constance, l’expertise et la performance.
« Nous sommes ravis de devenir le partenaire titre dans ce grand tournoi qu’est l’Evian Championship dans le sport féminin. Le rayonnement international de ce tournoi bénéficiera à Amundi notamment en Asie, région importante pour notre groupe qui en a fait un axe essentiel de son développement », déclare Yves Perrier. « Nous nous engageons dans les cinq années à venir à accompagner les golfeuses européennes pour leur permettre de mieux émerger sur la scène golfique internationale. L’égalité des chances fait en effet partie du socle des valeurs d’Amundi. »

The Amundi Evian Championship 2021 se tiendra du 22 au 25 juillet sur le parcours de l’Evian Resort Golf Club (Evian-les-Bains, France).

La vidéo de présentation de Franck Riboud

Communiqué de presse.




British Women, Hinako Shibuno avec le sourire

La jeune Japonaise Hinako Shibuno a remporté hier le British Women sur le parcours de Woburn. Elle devance l’Américaine Lizette Salas et la Coréenne vainqueur à Evian et n°1 mondiale, Ko Jin-young.

A seulement 20 ans, et pour son 1er tournoi hors de son pays, Shibuno a apporté un réel vent de fraîcheur sur un golf féminin aseptisé et triste. Constamment souriante, même dans les moments difficiles, proche des spectateurs avec lesquels elle n’a jamais hésité à faire des checks, contente comme une enfant devant ses cadeaux de Noël au moment où son putt de 8 m pour birdie et pour remporter le titre rentrait dans le trou.

Malgré son double-bogey sur le 2 et son bogey sur le 8, elle ne s’est jamais départie de sa volonté d’attaquer et de fait, a réussit à rentrer 7 birdies pour coiffer sur le fil l’Américaine Salas qui pendant ce temps commençait à s’échauffer au putting-green en vue d’un éventuel play-off.

Cette victoire tout en sourire contraste avec les mines tristes et renfrognées de la plupart des autres golfeuses du circuit. Stacy Lewis, Sung Hyun Park, Lexi Thompson et tant d’autres viennent de se rendre compte que l’on peux aussi gagner en étant charmante, souriante, fraiche et que « faire la gueule » n’est pas obligatoire sur les parcours.

A noter également la très belle 6ème place de la Française Céline Boutier, qui a rendu la carte du jour à -7 ce dimanche . Cela fait son deuxième top 10 en Majeurs cette année. Cela suffira-t-il pour lui faire intégrer l’équipe de Solheim Cup qui doit être dévoilée ces jours-ci?

Voilà les highlights de Hinako Shibuno ce dimanche. Régalez-vous !!




Jin-Young Ko remporte l’Evian Championship

La Sud-Coréenne Jin-Young Ko remporte l’Evian Championship. C’est le 2ème Majeur pour la Sud-Coréenne qui a effectué une remontée remarquable lors du dernier tour, elle qui pointait à la troisième place samedi après le troisième tour.

Déjà victorieuse en avril du ANA Inspiration à Rancho Mirage (Californie), premier Majeur de la saison, la N.2 mondiale âgée de 24 ans a effectué une remontée spectaculaire lors du dernier tour disputé sous la pluie.

Dimanche Ko a rapporté une carte de 67 (-4) pour terminer en tête avec un total de 269, tandis que Kim s’effondrait avec une carte de 73, soit deux coups au-dessus du par.

Kim (271) finit à la deuxième place en compagnie de l’Américaine Jennifer Kupcho (qui a rapporté la meilleure carte du jour dimanche : 66) et de la Chinoise Shanshan Feng. La N.1 mondiale, Park Sung-hyun, se classe sixième (274).

2 Françaises, Céline Bouttier et Céline Herbin, ont passé le cut mais terminent dans les profondeurs du classement (67ème et 62ème). En 25 ans de tournoi, jamais une Française ne s’est imposée sur ce parcours.

Classement final

1. Ko Jin-young (KOR) 269 (65-71-66-67)
2. Jennifer Kupcho (USA) 271 (66-70-69-66).
Feng Shanshan (CHN) 271 (69-66-68-68).
Kim Hyo-joo (KOR) 271 (69-64-65-73)
5. Ariya Jutanugarn (THA) 273 (70-71-64-68)
6. Moriya Jutanugarn (THA) 274 (68-72-66-68)
Park Sung-hyun (KOR) 274 (67-66-66-75)
8. Megan Khang (USA) 275 (68-70-67-70)
Inbee Park (KOR) 275 (65-68-69-73)
10. Carlota Ciganda (ESP) 276 (70-69-67-70)
11. Kim In-kyung (KOR) 277 (74-66-68-69)
Ally McDonald (USA) 277 (71-68-69-69)
13. L. Salas (USA) 278 (74-67-69-68)
Lee Mirim (KOR) 278 (71-68-70-69)
Hur Mi-jung (KOR) 278 (68-71-67-72)
16. Marina Alex (USA) 279 (71-67-70-71)
17. B. Henderson (CAN) 280 (72-70-68-70)
Korda (USA) 280 (70-70-70-70).
Kim Sei Young (KOR) 280 (68-68-70-74).
Caroline Hedwall (SWE) 280 (72-64-68-76)
Lee Mi-hyang (KOR) 280 (65-67-71-77)

Le British Open, dernière levée du Grand Chelem, se déroule la semaine prochaine (1-4 août) à Little Brickhill (Angleterre).




L’élite du golf féminin est prête pour l’Evian Championship

Jeudi 25 juillet s’ouvrira le 4ème Majeur (sur 5) de la saison de golf féminin sur le parcours de l’Evian Championship.

Ce tournoi regroupe les 120 meilleures joueurs du monde dans un tournoi qui, comme toute la saison, s’annonce très ouvert. Qui succédera à Angela Stanford comme lauréate de cette 26e édition? La réponse dimanche 28 juillet.

Quelques jours avant le début de ce majeur, le dernier groupe de 120 joueuses du Championnat Evian 2019, représentant 24 nations, est décidé. Un spectacle incroyable s’annonce alors que le tournoi fait son grand retour estival et célèbre son 25e anniversaire. Avec une bourse de prix accrue, maintenant de 4 100 000$, le tournoi attire tous les meilleures joueuses internationales.

Cette 26e édition n’a jamais semblé aussi ouverte: les 20 tournois joués individuellement sur le circuit de la LPGA en 2019 ont été couronnés par 17 champions différents, et les trois vainqueurs du Grand Chelem n’avaient jamais remporté de titre majeur! Ces gagnants incluent deux joueurs de la légion sans fin des Coréens, Jeongeun Lee6 et Ko Jin-Young (recrue de l’année 2018 du circuit de la LPGA), respectivement vainqueurs de l’ANA Inspiration et de l’US Open, avant Hannah Green, 22 ans. L’Australienne a surpris tout le monde au Championnat PGA féminin KPMG, il y a un mois, dans le Minnesota.

Sung Hyun Park, l’une des deux joueuses avec Brooke Henderson à avoir remporté deux titres de la LPGA cette année, a terminé 2e du championnat KPMG PGA féminin il y a quelques semaines pour revenir à la première place mondiale. La Coréenne est évidemment une favorite cette semaine à Evian. Comme l’Américaine Lexi Thompson, 3e place à ANA Inspiration et finaliste à l’US Open, qui semble être l’une des joueuses les plus en forme du moment et probablement la mieux équipée pour succéder à sa compatriote Angela Stanford. Sauf si Nelly Korda (21 ans, États-Unis) fait vibrer le bateau. Les yeux seront également tournés vers Inbee Park, qui est toujours proche du premier rang et vainqueur de l’Evian Masters 2012, qui, si elle remportait le tournoi aujourd’hui, remporterait le Grand Chelem en carrière.

Moins de deux mois avant la Coupe Solheim en Écosse, les joueuses les plus fortes d’Europe, bien que moins nombreuses, peuvent compter sur l’actuelle numéro 1, l’Espagnole Nuria Iturrios, trois fois gagnante cette saison, et Céline Boutier (70e au monde) pour laquelle nous avons évidemment de grands espoirs pour cette semaine. En remportant son premier titre sur la tournée américaine au début de la saison, avant de presque réussir un exploit à l’US Women’s Open début juin, la joueuse française joue maintenant dans une ligue différente et sait qu’elle est parfaitement capable d’être sur le toit du monde. Elle sera épaulée dans le camp français par Céline Herbin, gagnante à Sotogrande, et par la jeune amateur Pauline Roussin-Bouchard, qui a obtenu son entrée en Majeur aux qualifications du Jabra Ladies Open / European. Les qualifications européennes, américaines et asiatiques ont donné à 4 autres joueurs – Annabel Dimmock (ing), Daniela Iacobelli (États-Unis), Cindy Ha (États-Unis) et Shi Hyun Ahn (Kor) – l’opportunité de rejoindre le prestigieux alignement du majeur.

Conformément à la politique mise en place par le jury du tournoi pour favoriser l’émergence des champions de demain, les quatre wildcards ont été attribuées à des joueuses âgées en moyenne de 20 ans: Yealimi Noh (17 ans, États-Unis), Maria Fassi (21 ans, Mex), Julie McCarthy (20 ans, Irl) et Albane Valenzuela (22 ans, Sui).

1er tee-time, jeudi 25 juillet : à 7h du trou 1.




The Open, Shane Lowry vainqueur chez lui

L’Irlandais Shane Lowry, 32 ans, a remporté la 148ème édition de The Open, sur ses terres irlandaises de Portrush. C’est son 1er titre en Majeur. Porté toute la semaine par le public de l’Ulster, l’Irlandais de 32 ans s’impose en -15, six coups devant Tommy Fleetwood.

Shane Lowry a su résister le dernier jour à une météo tipically irish, mêlant pluie, bourrasques de vent et froid, pour maintenir et même accroitre son avance initiale de 4 coups. Alors qu’il tenait la baraque dans ces conditions difficiles, tout autour de lui les autres prétendants s’effondraient les uns après les autres. Justin Rose, Bruce Koepka joueront au dessus du par. Et que dire du pauvre J. B. Holmes, parti en co-leader dimanche à -10 et qui jouera + 16!! pour la journée finissant à +6 à l’antépénultième place. Il a complètement explosé dans cette journée de folie. Il mettra snas nul doute beaucoup de temps à se remettre de cette journée.

Seuls Fleetwood et Westwood sauront être une menace jusqu’au bout.

Avec quatre coups d’avance au 14 (-15 contre -11), Lowry contrôlera la cruciale dernière heure, laissant d’abord Fleetwood exploser (double-bogey au 14), puis portant le coup final d’un birdie rageur au 16. Vainqueur en -15 d’un par final, il portera finalement son avance à six coups sur le Britannique (74, -9), seul 2e devant Tony Finau (71, -7).

C’est la troisième victoire irlandaise à The Open aux XXIe siècle, après Padraig Harrington en 2007 et 2008, puis donc Shane Lowry à Portrush

Dix ans après s’être révélé en remportant l’Irish Open en tant qu’amateur, Shane Lowry produit donc une autre performance de choix sur son île. Majeure cette fois-ci. Fils d’une star du football gaélique, dans l’ombre des Ulstermen Graeme McDowell et Rory McIlroy, le natif de la République d’Irlande fera oublier aux 60 000 spectateurs l’absence de ses deux fils au leaderboard.

Un beau vainqueur, sûrement le meilleur joueur de links de la planète. Mais aussi un vrai symbole pour un pays privé d’Open pendant 68 ans.