Test de la balle Taylormade TP5

J’ai testé ce week end au golf de Charmeil la nouvelle balle Taylormade TP 5 (il existe aussi la TP5X), dont tout le monde vante les mérites. Beau temps, pas de vent, green roulants, 18 degrés de température, les conditions idéales pour faire un petit test de cette balle.

Déjà quand on voit les pointures qui utilisent cette balle, on se dit que forcément, ce n’est pas de la daube. Même Rickye Fowler a laissé tomber la Titleist Pro V1 pour cette balle. C’est dire!

Donc en premier, le prix : 45€ la boite de 12 balles. C’est un peu moins cher que la célèbre Pro V1, mais quand même. Ca pique un peu quand on la met dans le lac ou qu’on la perd dans la forêt. Chance, les 3 balles que j’ai achetées sont encore en ma possession.

Voilà le descriptif que l’on trouve sur le Net :

La nouvelle balle Taylormade TP5 est la plus complète, elle offre une combinaison de distance, de rotation et de contrôle sans compromis.

Cette balle est dotée des technologies Tri-Fast Core et Dual-Spin Cover qui se combinent pour une construction en 5 pièces spécifiquement conçu pour fonctionner avec tous les clubs.

Son système  à 3 couches TP5 possède une compression progressive, permettant un transfert d’énergie maximum et générant une vitesse de balle massive sur tous les coups.

Le contraste d’un revêtement en uréthane moulé ultra-doux et d’une couverture intérieure semi-rigide crée une interaction maximale entre la balle et le club, ce qui donne des performances de rotation exceptionnelles avec un contrôle précis..

Voici mon ressenti :

  • Toucher de balle : quand on la prend dans la main, on sent la douceur de la balle, quand on les frappe l’un contre l’autre le bruit est mat.
  • Distance au drive : Effectivement, j’ai peu gagné en distance. Par rapport à d’habitude à cette période, sur le 1, départ des blancs, je tape drive puis fer 7 pour aller au green. Hier cela a donné drive puis fer 7 car il me restait 130 m habituels.
  • Vol de la balle : cette balle monte peu, ou alors il faut la mettre très haut sur le tee. Par contre elle roule beaucoup.
  • Jeu de fers : idem qu’avec le driver, j’ai peu gagné en longueur. 2 fois j’ai eu 108 M à faire, 2 fois j’ai joué mon Pitch à fond et 2 fois j’ai été court de 5 m environ.
  • Toucher de balles aux approches : très bon toucher, très doux. Elle prend bien les effets, si on attaque bien les approches, le spin imprimé facilite l’arrêt de la balle dès le deuxième rebond.
  • Toucher de balle au putting : j’ai adoré! Le bruit d’abord, la balle fait un bruit très mat, qui est très agréable à l’oreille. La roule est bonne, régulière. Il faurt juste attaquer un peu plus sinon on reste court du trou.

Au final après 18 trous, c’est une très bonne balle. Un peu chère à mon goût, mais si on veut se faire plaisir, il n’y a pas à hésiter.

Le prochain test sera celui de la nouvelle balle Callaway ERC (Ely Reeves Callaway, le fondateur de la marque).

image_pdfimage_print