Test de la balle Callaway ERC Soft

Petit test de la nouvelle balle de chez Callaway, le modèle ERC soft, comme d’habitude sur le parcours de Grenoble-Charmeil.

Alors déjà quand on ouvre la boîte de 3 balles, la 1ère chose que l’on ne peux rater, ce sont ces 3 bandes bleues et rouges qui font le tour de la balle sur la moitié de son pourtour.

J’ai essayé de ne pas partir avec un a-priori positif car je joue régulièrement sa copine, la Chrome soft, que j’adore.

Pourquoi ERC?

Ely Reeves Callaway, le fondateur de Callaway Golf était un homme visionnaire et novateur dans le monde du golf. Il était un créateur, un facilitateur et un instigateur de changement. Ely est à l’origine de notre passion pour la conception de produits révolutionnaires et l’ERC Soft est une balle si singulière et spéciale qu’un seul nom était digne d’être imprimé sur son enveloppe.

Spécificités (infos site Callaway)

La balle de golf la plus longue avec un toucher doux !
ERC Soft blanc a complètement réinventé les performances des balles longue distance grâce à la nouvelle enveloppe hybride innovante. Cette enveloppe multi-matériau crée une combinaison exceptionnelle pour des vitesses de balle et des distances accrues, un toucher incroyablement doux et un spin considérablement plus élevé pour un excellent contrôle sur le green.
Vitesse de balle rapide et faible spin au départ avec le driver ! 
Pour l’ERC Soft, Callaway a conçu le plus gros noyau Dual SoftFast infusé de graphène. Cette technologie révolutionnaire présente un noyau interne plus gros qui optimise l’énergie de compression tout en diminuant le spin au départ du driver et en favorisant un lancement haut sur de longues distances. Alignement avancé grâce à la technologie Triple Track !
Callaway a mis en évidence des lignes Triple Track sur la balle pour une précision accrue au départ du putter. Triple Track utilise l’acuité de Vernier pour améliorer l’alignement offert par un motif d’aide à l’alignement classique. 

La balle ERC soft est donc une 3 pièces (la Chrome soft est une 4 pièces) sensée donner plus de longueur avec un toucher doux. Son prix? 45 € la boîte de 12 balles, ce qui la met au même prix que la Taylormade TP5 et 10 € moins chère que le Titleist ProV1. C’est pas donné tout en restant dans le domaine du raisonnable.

Sensation à la prise en main

Cette balle est douce, le bruit fait quand on les entrechoque est plus sec que la Chrome soft. Mais on ne se dit jamais qu’on a une pierre dans les doigts, on se dit plutôt que le toucher autour des greens va être pas mal.

Test sur les longs coups

Gros gain de distance sur mes drives, mes coups de bois ou mes fers. J’ai gagné en moyenne une bonne dizaine de mètres à chaque fois. La balle monte un peu moins haut que d’habitude, mais roule plus. J’ai frôlé les 250m et drivé plusieurs fois à plus de 230m. Mes petits fers ont aussi gagné environ 10m ce qui m’a posé des soucis parfois aux approches.

Test sur les approches

C’est effectivement là que l’on ressent le plus la douceur de la balle, même si pour moi elle est moins douce que la Chrome soft. Elle prend bien effets et on a un bon contrôle de la distance.

Test au putting

Alors là le triple track (trois bandes) c’est royal pour putter. Plus besoin de faire un vilain trait au feutre sur sa balle, ces trous bandes permettent un alignement optimal. Alors je sais que j’ai fait un fitting au putting il y a un mois, mais ma qualité de putting sur 2 jours a été à un niveau jamais atteint. Et comme on ressent bien la balle quand on la touche, ça permet d’avoir un dosage quasi parfait en permanence.

Au final, c’est une très bonne balle que je recommande. Toucher doux, longueur et précision sont au rendez-vous. Et elle amène un plus au putting grâce au triple track.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *