Donald Trump serait le pire tricheur du monde

Les langues commencent à se délier au sujet de l’addiction du Président des USA pour le golf, Donald Trump, et surtout de sa propension à tricher en permanence.

Un adage dit que quand on passe 18 trous avec une personne, on connait mieux cette personne que si on avait passé 18 ans dans le même bureau. Pour Trump c’est pareil, et un livre qui sort demain 2 avril, « Comment le golf permet de comprendre Trump« , va nous apprendre toutes les facettes horribles de son attitude sur les parcours de golf.

Il triche quand personne ne regarde mais aussi quand tout le monde regarde », peut-on lire dans le Sunday Times, qui a publié quelques extraits du livre dans lequel apparaît le témoignage de plusieurs grands sportifs dont la championne Suzann Pettersen.
« Donald Trump triche comme Michael Phelps nage », ironise l’ancien Chroniqueur du Magazine « Sports Illustrated ». Le nageur américain Michael Phelps est le sportif le plus titré et le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques.

6 autres personnalités accusent également Donald Trump de tricher comme le diable (voir ici).

À travers ces 257 pages, Rick Reilly dresse un état des lieux de toutes les largesses que s’autorise le président américain, avec qui il a déjà partagé le green. Donald Trump aurait notamment fait abattre des arbres pour lui faciliter la tâche. Il lui arrive aussi de rejouer des coups à chaque fois que cela ne lui convient pas ou de modifier ses scores.

 




L’Europe remporte la Ryder Cup

L’équipe européenne a remporté dimanche la 42ème édition de la Ryder Cup sur le golf National à Saint-Quentin en Yvelines sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Portée par le duo d’enfer Fleetwood/Molinari, qui a remporté ses 4 matchs de double vendredi et samedi, L’Europe a nettement surclassé l’équipe des USA, dans laquelle Tiger Woods et Phil Mickelson, les 2 invités prestigieux du Capitaine Furyck, ont été très loin de leur niveau en perdant tous les matchs qu’ils ont disputé (4/4 et 2/2).

Pourtant les Américains avaient bien débuté la rencontre vendredi matin en remportant 3 des 4 « 4 balles » disputés. Mais les Européens remettaient tout de suite les pendules à l’heure en infligeant un 4/0 l’après-midi en foursomes, chose qui n’était jamais arrivé auparavant. L’Europe virait en tête au soir du 1er jour avec 5 à 3.

Le samedi matin l’Europe continuait sur sa lancée en remportant la 2ème session de « 4 balles » 3 à 1, portant la marque 8 à 4. La rencontre s’équilibrait l’après-midi en foursomes avec le score de 2 à 2, portant la marque à 10 à 6 avant les 12 simples du dimanche.

Dimanche, l’apothéose était en vue et c’est exactement de qui allait se passer.

Voici les 12 matchs

Les Européens ne lâchaient pas l’affaire et même si certains matchs semblaient vouloir tourner en faveur  des USA, les joueurs européens recollaient au score et écœuraient les Américains. Molinari remportait son 5ème match du week end, faisant de lui l’homme de cette Ryder Cup, les invités du capitaine Björn (Stenson, Casey, Garcia et Poulter) ramenaient 3 points 1/2 sur 4. Seul Fleetwood, sans doute un peu trop fatigué, explosait contre Tony Finau. Le symbole de cette équipe était sur le trou 18 le Suédois Noren, qui menait 1up et qui, tout en sachant que c’était gagné, enquillait une ficelle de 8 mètres pour birdie alors que son adversaire avait déjà fait birdie (approche à 20 cm du trou) pour ne pas partager son match et ramener un point entier à son équipe.

Au final, l’Europe mettait la main sur la Ryder Cup sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Rendez-vous dans 2 ans aux Etats Unis.




VeryGolfTrip, votre partenaire golf

logo-verygolftrip-200VeryGolfTrip, votre partenaire golf et également notre nouveau partenaire. Petit focus aujourd’hui sur Very Golf Trip, dont Eric Merriaux est le big boss.

Séjours, voyages, Pro Am, sur 2 jours, 6, jours 15 jours ou plus, Eric est capable de tout vous organiser. Il s’occupe de vos réservations de vols, d’hôtels, de Green Fee, de location de voiture si besoin est. Et le tout sur-mesure. Vous demandez ce dont vous rêvez et il se charge de vous le préparer.

Il organise depuis 5 ans le Monsieur Golf Tour qui regroupe environ 100 dates à travers toute la France.

Il est le spécialiste du séjour golf aux USA en Floride, en Arizona ou au Nevada, mais il peux aussi vous emmener à l’ile Maurice, au Maroc, en Tunisie, au Vietnam, au Portugal, en Espagne, en Turquie. Il a organisé le Pro Am de la Sainte Victoire, celui de la Cabre d’Or.

Si vous le souhaitez il peux aussi vous organiser une compétition à votre nom (ou à celui de votre société) dans la formule de jeu de votre choix, avec buffet sur le parcours, cocktail de remise de prix et dîner de gala.

De plus Very Golf Trip travaille avec des marques prestigieuses :

MONSIEUR GOLF, SKIMP, BENROY, EASYGLOVE, CHAMPAGNE GOSSET, LES VINS DU GOLF, TROLEM,BALATA POLO,BENT CRISS, MONTRE TOMTOM

15 ans d’expérience dans le golf et une équipe de professionnels uniquement à votre service donnent à Very Golf Trip une vraie légitimité en matière de séjours golfiques. Le slogan est d’ailleurs significatif : Vivez votre passion, on s’occupe de tout!

logo-verygolftrip-700




Mc Ilroy, Fowler, Dubuisson, les jeunes en force

mcilroy-uspga-200Rory Mc Ilroy vient de remporter l‘USPGA sur le parcours de Valhalla, devant Phil Mickelson et Henrik Stenson. Mais ce qui marque le plus, en dehors de la démonstration éclatante du jeune Irlandais, c’est le nombre de jeunes joueurs dans le top 10.

Rendez-vous compte : 1, Mc Ilroy ; 4, Rickye Fowler, 7, Victor Dubuisson. Trois très jeunes joueurs dans le top 10 de ce majeur. Jamais il n’y avait eu autant de jeunes talents aux avant-postes. Ce qui est très bénéfique pour notre sport. Car il traîne depuis trop longtemps une image de champions bedonnants, grassouillets, qui ne connaissaient de l’entrainement que le 19ème trou.

Rory Mc Ilroy a donc confirmé qu’il était bien le n° 1 mondial sans contestation possible. Depuis 2 mois, il a relégué les autres au titre de simples faire valoirs. Au printemps, on doutait des capacités de JIPI, son cadddy. Le duo a donc répondu de la meilleure manière qui soit à toutes ces attaques. Et l’histoire de sa rupture avec la tenniswomaan Caroline Wosniacki est également oubliée.

Une nouvelle ère vient de s’ouvrir, celle de ce jeune nord-irlandais au talent immense. On n’ose encore parler de successeur à Tiger Woods, mais nous n’en sommes pas loin.




President’s Cup : USA, of course

presidents-cup-200Ce week end se déroulait la Président’s Cup, sur le parcours de Muirfield Village, chez Jack Nicklaus.  Cette compétition oppose tous les deux ans l’équipe des USA à celle du reste du monde hors Europe, en alternance avec la Ryder Cup.

Au terme de ces 4 jours de compétition, marqués malheureusement par plusieurs reports dus aux pluies abondantes, l’équipe des USA s’est imposée sur le score de 18.5 à 15.5. Et c’est comme un symbole que ce soit Tiger Woods, n°1 mondial, qui ait apporté le 18ème point, celui de la victoire sans contestation possible, malgré une nouvelle blessure au dos survenue au trou n°14, sur son deuxième coup.

L’équipe des USA du capitaine Fred Couples :

1

Tiger Woods

2

Brandt Snedeker

3

Phil Mickelson

4

Matt Kuchar

5

Jason Dufner

6

Keegan Bradley

7

Steve Stricker

8

Bill Haas

9

Hunter Mahan

10

Zach Johnson

L’équipe des Internationaux du capitaine Nick Price :

1

Adam Scott

2

Jason Day

3

Charl Schwartzel

4

Ernie Els

5

Louis Oosthuizen

6

Hideki Matsuyama

7

Branden Grace

8

Graham DeLaet

9

Richard Sterne

10

Angel Cabrera

Le rendez-vous est déjà pris, en 2015, an Corée du Sud sur le parcours d’Incheon.




US Open à Merion

Ambiance taquine a Merion !!
Ambiance taquine a Merion !!

Ce jeudi s’ouvre le 2ème Majeur de la saison, l’US Open, au golf club de Merion, en Pennsylvanie. Ce parcours n’avais plus eu l’honneur de recevoir ce Majeur depuis 1981.

Petit par rapport aux autres parcours habituellement utilisés pour cette compétition, Merion fait « seulement » 6397 M de long. Mais ses fairways étroits et son rough, que la pluie attendue les 2 premiers jours risque de durcir, vont le rendre difficile à scorer.

Les favoris?

Tiger Woods, bien sur, lui qui est redevenu n°1 mondial et a remporté déjà 4 tournois depuis le début de l’année.  Mais il est à la recherche de son 15ème Majeur depuis 2008. Rory McIlroy, également, si il arrive à régler ses problèmes dus à son changement d’équipementier, et à son récent changement d’agent. Adam Scott, évidemment, vainqueur du masters d’Augusta il y a 2 mois et qui s’est découvert de grandes ambitions.

Les outsiders?

Luke Doanald, avantagé par ce parcours peu long qui favorise le jeu de wedge dans lequl il excelle. Ergio Garcia, même si es récents déboires avec Tiger Woods vont certainement lui valoir quelques quolibets de la part du public qui n’aime pas qu’on touche à sa star. Lee Westwood, surnommé le meilleur jouer du monde sans majeur. Et plein d’autres encore.

Par contre coté Français, aucune représentant tricolore dans le champ de joueurs!! Ah si, il y en aura 1, 1 seul. Thomas Levet, mais derrière un micro sur la chaine Golf Plus, qui retransmettra en intégralité ce Majeur.

Voici d’ailleurs les horaires de diffusion.
Jeudi 12/06 : Golf + de 19h à 1h du matin (Canal + Sport de 20h45 à 1h00)
Vendredi 13/06 : Golf + de 19h à 1h du matin (Canal + Sport de 20h45 à 1h00)
Samedi 14/06 : Canal + Sport de 19h30 à 1h du matin
Dimanche 15/06 : Canal + Sport de 19h30 à la fin




Ryder Cup, l’Europe réussit l’exploit

L’équipe européenne de Ryder Cup a réussit hier dimanche l’exploit impossible de gagner cette compétition et de garder le trophée qu’elle avait remporté en 2010.

Et pourtant, les Etats-Unis menaient 10à 6 à l’issue des 4 matchs de double du vendredi et du samedi. Et il y avait fallu un énormissime Ian Poulter et ses 5 birdies de suite pour que l’Europe garde la tête hors de l’eau. Mais déjà on se disait que c’était impossible de remonter 4 points à des américains qui jouaient sur leur sol.

Au moment du lancement des simples, la donne étaient simple, tente de remporter le plus de simples possible en espérant que la pression soit trop forte pour les Américains que le monde entier donnait gagnants haut la main.

Et malgré les mauvaises cotes des sites de paris en ligne, le miracle s’est produit. Emmenés par un encore formidable Ian Poulter, un extraordinaire Paul Lawrie, un sublime Justin Rose, un génial Luke Donald et un Rory McIlroy retrouve, les Européens remportèrent les 5 premiers simples pour mener 11 à 10. Et les victoires de ZAch Johnson, JasonDufner et Dustin Johnson ne changèrent pas la donne, Sergio Garcia, Lee Westwood et surtout Martin Kaymer qui rentra le putt de la victoire firent s’envoler les derniers espoirs américains.

Et comme un symbole, le Grand Tiger Woods rata à 1M20 le putt de l’égalisation à 14 partout devant Francesco Molinari.

Le capitaine José Maria Olazabal pouvait être très fier de ses troupes et l’hommage rendu à Severiano Ballesteros, décédé en mai 2011, n’en était que plus grand et émouvant.

Voici les scores des simples :




La Coupe du Monde pour les USA

Les américains Matt Kuchar et Gary Woodland ont remporté dimanche la Coupe du Monde de Golf sur le parcours de Mission Hills à Hainan en Chine, à l’issue d’une dernière carte de 67 (5 coups sous le par).

La Coupe du monde, remportée l’année dernière par l’Italie, seulement 17e cette année, n’était pas revenue à une équipe des Etats-Unis depuis onze ans avec alors Tiger Woods et David Duval. A noter que cette Coupe du Monde aura lieu maintenant tous les deux ans, à cause d’un calendrier surchargé.

Matt Kuchar a largement contribué aux six birdies de son équipe, qui a réussi avec un total de 264 (24 sous le par) à résister à la paire allemande Martin Kaymer-Alex Cejka, 2e à deux longueurs à égalité avec l’Angleterre.

Les Anglais Ian Poulter et Justin Rose, avec huit birdies et un eagle, ont été les hommes du jours en rapportant une ultime carte de 63 (9 sous le par).

Les Nord-Irlandais Graeme McDowell et Rory McIlroy, en tête au départ de ce dernier parcours, ont fait juste le par pour finalement partager la quatrième place finale avec l’Australie, l’Ecosse et les Pays-Bas, à trois longueurs des Américains.

Classement final après le 4e et dernier tour (par 72):

1. Etats-Unis (Gary Woodland/Matt Kuchar) 264 (64-70-63-67)

2. Allemagne (Alex Cejka/Martin Kaymer) 266 (65-71-61-69)

. Angleterre (Justin Rose/Ian Poulter) 266 (66-69-68-63)

4. Australie (Brendan Jones/Richard Green) 267 (61-70-67-69)

. Pays-Bas (Robert-Jan Derksen/Joost Luiten) 267 (64-71-64-68)

. Irlande du Nord (Graeme McDowell/Rory McIlroy) 267 (63-68-64-72)

. Ecosse (Stephen Gallacher/Martin Laird) 267 (63-69-69-66)

8. Pays de Galles (Rhys Davies/Jamie Donaldson) 268 (67-69-65-67)

9. Espagne (Alvaro Quiros / Miguel Angel Jimenez) 269 (65-69-68-67)

. Corée du Sud (Kim Hyung-sung/Park Sung Joon) 269 (66-71-64-68)

11. Zimbabwe (Brendon De Jonge/Bruce McDonald) 270 (66-70-67-67)

12. Afrique du Sud (Charl Schwartzel/Louis Oosthuizen) 271 (68-68-61-74)

13. Danemark (Anders Hansen/Thorbjorn Olesen) 272 (65-72-68-67)

. Mexique (Jose De Jesus Rodriguez/Oscar Serna) 272 (66-69-65-72)

. France (Grégory Bourdy/Raphaël Jacquelin) 272 (66-70-68-68)

16. Nouvelle-Zélande (Gareth Paddison/Michael Hendry) 273 (66-68-68-71)

17. Italie (Edoardo Molinari/Francesco Molinari) 274 (67-69-64-74)

18. Thailande (Kiradech Aphibarnrat/Thongchai Jaidee) 275 (66-70-68-71)

. Chine (Liang Wenchong/Zhang Xinjun) 275 (68-68-68-71)

20. Autriche (Florian Praegant/Roland Steiner) 276 (69-72-65-70)

. Portugal (Hugo Santos/Ricardo Santos) 276 (70-68-66-72)

. Japon (Yuta Ikeda/Tetsuji Hiratsuka) 276 (66-70-66-74)