Rory McIlroy s’octroie le Players

L’Irlandais n’aurait pas pu souhaiter meilleur dénouement le jour de la Saint-Patrick, la fête de tous les Irlandais, qu’en remportant ce que l’on appelle le 5ème Majeur, le Players Championship.

L’ancien N.1 mondial a rendu une dernière carte de 70 (-2) pour un total de 272 (-16) et a empoché sur le prestigieux parcours du TPC Sawgrass le 15e titre PGA de sa carrière. Il a devancé d’un coup l’Américain Jim Furyk, 2e (273, -15) et deux coups l’Anglais Eddie Pepperell et le Vénézuélien Jhonattan Vegas, 3e ex aequo (274, -14).

Grâce à cette victoire il rejoint le club très fermé des joueurs ayant remporté 15 titres avant leurs 30 ans : Jack Nicklaus et Tiger Woods.

A 1 mois du Masters, seul Majeur qui manque à son palmarès, il envoie un signal fort aux autres joueurs en se plaçant comme favori naturel.

 « Cela fait quelques semaines déjà que je tourne autour de la victoire, cela m’a aidé, car je me sens de plus en plus en confiance », a expliqué le Nord-Irlandais, qui s’était déjà classé cinq fois dans le top 10 d’une épreuve PGA cette année.

Mais rien n’a été facile pour l’ex n° 1 mondial qui partait avec un coup de retard sur la tête. Très vite, comme la quasi-intégralité du champ, Rors pliait face aux conditions délicates balayant la scène. Balle dans l’eau dès le 4 et double bogey, +2 après huit trous, ses chances étaient de plus en plus minces. Mais le cador de l’Ulster ne comptait pas laisser une nouvelle chance de succès lui filer entre les pattes un dimanche. Birdies aux 9, 11 et 12 pour prendre seul la tête à 15 sous le par. Un par vendangé au 14 (putt de 1m30 manqué) laissait pourtant planer les fantômes de ses récents échecs dominicaux. Sauf qu’une nouvelle fois deux birdies aux 15 et 16 puis deux solides pars pour finir permettaient à Rory de repartir avec le trophée tant attendu.

Les highlights de Rory lors de ce dernier tour.




Le golf au JO, top ou flop ?

golf-rioLes Jeux Olympiques de Rio se dérouleront du 5 au 21 Août 2016 et le golf y fera son retour après 112 ans d’absence. Mais ce qui devait être un grand moment est en train de devenir un monumental raté.

La raison? Un petit moustique qui propage le virus Zika et qui effraie les plus grands golfeurs de la planète! Pour le moment, le n°1 mondial, Jason Day, le n°3 Rory McIlroy ont déclaré ne pas vouloir venir à cause du virus. Le Japonais Ideki Matsuyama a déclaré la même chose hier (lire ici). Au total 6 joueurs du top 20 mondial seront absents et ne disputeront pas l’épreuve des jeux olympiques. Le n°2 mondial, Jordan Spieth, a pour le moment décidé d’y aller, mais il n’a pas encore donné son accord définitif.

La réintégration du golf est donc en train de devenir le flop des ces JO, du moins au niveau de l’épreuve masculine. Pour le moment aucune joueuse top niveau n’a décliné l’invitation.

Pour les Français, Victor Dubuisson et Alexander Lévy devraient être présents à Rio.




L’USPGA pour Jason Day, #1 ranking pour Spieth

L’Australien Jason Day a remporté dimanche l’USPGA à Whistling Straits, son premier Majeur en carrière, en battant de 3 coups l’Américain Jordan Spieth (-20 contre -17).

jason-day-uspga2015-200Très ému à la fin de son 4ème tour, joué tout en contrôle, Jason Day a réellement marqué de son empreinte cette 97ème édition du PGA Championship.

«Je ne n’étais pas destiné à être là où je suis aujourd’hui raconte Jason, sanglotant sur le green du 18. J’ai perdu mon père à l’âge de 12 ans et puis j’ai rencontré Colin (Swatton son caddy de toujours). Partager cette aventure avec lui, remonter le 18e trou à ses côtés est un moment unique. Je ne pourrai jamais l’oublier


L’autre grand gagnant de cette journée est Jordan Spieth, 22 ans seulement, qui devient n°1 mondial en détrônant l’irlandais Rory McIlroy.

«C’est le meilleur lot de consolation que je puisse avoir, de loin. J’ai joué un golf solide toute la semaine. Je joue -11 sur le week-end dans un draw pas évident et j’avais toujours une chance de gagner. J’ai eu quelques opportunités de mettre la pression sur Jason mais à chaque fois, il a fermé la porte.»
«J’ai vécu une année fabuleuse et au final c’est une défaite facile à digérer parce que j’ai le sentiment d’avoir fait tout ce qu’il fallait pour l’emporter. Devenir numéro mondial était l’un de mes objectifs. Quand je regarde en arrière et la constance dont j’ai fait preuve et la capacité à élever mon jeu dans les gros tournois me donne beaucoup de confiance. Être numéro un est un grand honneur que vous voulez conserver le plus longtemps possible.»

ranking-golf

Avec cette victoire, la 5ème de sa carrière, Jason Day prend la 3ème place mondiale.




US Open, unique en son genre

Le 115ème US Open se déroulera ce week end du 18 au 21 juin sur le parcours de Chambers Bay près de Seattle 2015-US-Open-logoet ce parcours en forme de links risque bien d’être la vedette de ces 4 prochains jours.

Plus que n’importe quel autre, ce parcours va réserver aux joueurs des surprises. « Ca va être fun, spécial », prédisent en coeur la plupart des 156 joueurs, pour dire qu’en 2015, on sera loin des habituelles bagarres de précisions et des tactiques d’évitement des roughs gras (souvenez-vous Merion 2013). Les voir jouer avec les rebonds, parfois à l’opposé des drapeaux et créer des coups inédits, comme dans le bunker du 18 (3m de profondeur, en plein milieu du fairway), ça s’annonce juste unique. Et très, très jouissif.

Voici un petit aperçu de ce qui attend l’élite mondiale de golf.

Sur une ancienne carrière de sable
Cet US Open 2015, c’est surtout un parcours totalement atypique des standards habituels choisis par l’USGA (United States Golf Association). Chambers Bay, situé sur un estuaire tout près de Seattle (Etat de Washington), ressemble presque à s’y méprendre à certains links écossais. Seule différence, et elle est importante, ce par 70 de 7 079 mètres (7 742 yards) n’a rien de naturel. Sorti de l’imagination très fertile de Robert Trent Jones junior, il a été construit sur une ancienne carrière de sable. Plus d’un million de m3 de sable et de terre ont ainsi été nécessaires pour créer des dunes artificielles. Si les fairways étroits et les roughs abyssaux, marque de fabrique de l’US Open pendant très longtemps, sont moins prégnants, scorer bas ne sera pas une mince affaire entre jeudi et dimanche. « C’est un parcours pour joueurs imaginatifs, alerte tout de suite son architecte dans les colonnes de Golf Européen. Ils pourront opter pour deux stratégies : jouer à l’américaine du target golf, ou à la britannique avec des balles basses et en jouant avec le roulement de balle. Car le parcours est si ferme que la balle, après son carry, peut rouler sur une cinquantaine de mètres. Tout le contraire d’Augusta qui est un parcours très réceptif. »
Les Européens, qui trustent les victoires depuis 2010 (quatre sur cinq), pourraient donc une fois encore sortir vainqueurs de ce deuxième rendez-vous Majeur de l’année !

2 français, Victor Dubuisson et Alexander Lévy seront présents pour tenter déjà de passer le cut, et ensuite de bien figurer.

Pas de surprise chez les bookmakers qui placent Rory McIlroy, n°1 mondial, six fois victorieux lors des onze derniers mois (sur le PGA Tour mais aussi sur l’European Tour), en tête des pronostics à 7 contre 1. Juste derrière, à 8 contre 1, on trouve bien évidemment Jordan Spieth, impressionnant vainqueur du Masters à la mi-avril. En cas de succès, il pourrait entrer dans l’histoire puisque qu’aucun joueur n’est parvenu à signer le doublé Masters-US Open depuis Tiger Woods en 2002. Le Texan, également victorieux au Valspar Championship le 15 mars dernier, bénéficiera des conseils avisés de son caddie, Michael Greller. Ce dernier fut en effet à mi-temps caddie à Chambers Bay à l’ouverture du parcours en 2007. Ce duo vampirise logiquement le marché des cotes mais il serait suicidaire de ne pas miser quelques billets verts sur des garçons comme Dustin Johnson, Phil Mickelson ou encore Justin Rose. A 15 contre 1, ces trois-là sont de sacrés outsiders. Le premier avait le trophée de l’US Open 2010 dans les mains avant d’exploser le dernier jour à Pebble Beach. Le deuxième a terminé six fois deuxième d’un US Open alors que le troisième, deuxième cette année à Augusta, s’était brillamment imposé à Merion en 2013.

Pour suivre en direct ce 2ème Majeur de l’année, le leaderboard est accessible ici.




L’extra-terrestre Jordan Spieth

jordan-spieth-200Le Masters 2015 a livré son vainqueur et cette année encore c’est un magnifique vainqueur. 2ème l’an passé, Jordan Spieth a survolé le tournoi de bout en bout pour l’emporter sur le score de -18 et en faisant voler en éclat plusieurs records détenus par Tiger Woods ou Jack Nicklaus. Nous avons vraiment vu jouer pendant 4 jours l’extra-terrestre Jordan Spieth.

Voici la liste des records que ce jeune homme bien sous tous rapports a battu ou  égalé :

– 270, le total des 4 jours, à égalité avec Tiger Woods en 1997
– -14 et -16, scores les plus bas après 36 et 54 trous
– 21.7, son âge, ce qui en fait le deuxième plus jeune vainqueur derrière le Tigre, qui avait 4 mois de moins en 1997
– 28, le nombre de birdies sur les 4 tours du tournoi, soit 3 de plus que Phil Mickelson en 2001
– 69.1, sa moyenne de scores lors de ses 2 présences au Masters (2014-2015)
– 43, son score sur l’Amen Corner lors des 4 tours
– 106, son nombre de putts. Seuls Dustin Johnson et Steve Stricker ont moins putté.

Avec cette victoire, Spieth grimpera au deuxième rang du classement mondial. Il est devenu le deuxième joueur depuis 1940 à récolter trois victoires sur le circuit de la PGA, dont une en tournoi du grand chelem, avant l’âge de 22 ans.




Masters 2015

The Masters - Preview Day 2Jeudi 9 Avril, le parcours d’Augusta accueillera comme il est de tradition le 1er Majeur de l’année, le Masters. Bubba Watson arrivera-t-il à conserver sa veste verte? Rory Mc Ilroy gagnera t-il enfin ce Majeur que tout le monde lui promet? Tiger Woods, qui a confirmé mardi sa présence, fera-t-il mieux que de la figuration et peut-il prétendre à gagner un 15ème Majeur?

Ce sont là une partie des questions que le petit monde du golf se pose depuis quelques jours, à l’approche de ce rendez-vous mondial. Réponse dimanche 12 Avril aux alentours de minuit heure française.

Voici d’ailleurs en détails les retransmissions sur Golf+ et Canal+ Sport, qui nous offrent cette année pas moins de 43h de direct.

Golf+

Mercredi
Concours Par 3 21.00-23.00 (en direct)

Jeudi :
Amen Corner (Trous 11, 12 et 13) 17.00-00.00 (en direct)

Vendredi
Amen Corner 17.00-21.00 (en direct)
2ème tour (retransmission classique) 21.00-23.30 (en direct)
Amen Corner 23.30 -00.00 (en direct)

Samedi
Amen Corner 18.00-21.00 (en direct)
3ème tour 21.00-22.30 (en direct)
Amen Corner 22.30-00.00 (en direct)

Dimanche
Amen Corner 18.00-00.00 (en direct)

Canal+Sport
Mercredi
Concours Par 3 22.21-00.21(précédé d’une émission de 15 minutes pour présenter les enjeux de la semaine)
Jeudi 20.50-01.30 1er tour (en direct)
Vendredi 23.30-01.30 2ème tour (en direct)
Samedi 22.30-01.00 3ème tour (en direct)
Dimanche 19.00-01.00 4ème tour (en direct)

Dispositif exceptionnel sur site pour vous faire vivre l’épreuve. Astrid Bard assurera la présentation depuis Augusta avec des sujets et interviews réalisés par Clement Cotentin et Sébastien Audoux tandis que Christian Ledan et Thomas Levet assureront les commentaires de le retransmission principale.

L’Amen Corner sera commenté par Thierry David et Marc Farry.

Alors prévoyez du café, du café et encore du café!!

Le Masters 2015, c’est à ne pas rater!!




Mc Ilroy, Fowler, Dubuisson, les jeunes en force

mcilroy-uspga-200Rory Mc Ilroy vient de remporter l‘USPGA sur le parcours de Valhalla, devant Phil Mickelson et Henrik Stenson. Mais ce qui marque le plus, en dehors de la démonstration éclatante du jeune Irlandais, c’est le nombre de jeunes joueurs dans le top 10.

Rendez-vous compte : 1, Mc Ilroy ; 4, Rickye Fowler, 7, Victor Dubuisson. Trois très jeunes joueurs dans le top 10 de ce majeur. Jamais il n’y avait eu autant de jeunes talents aux avant-postes. Ce qui est très bénéfique pour notre sport. Car il traîne depuis trop longtemps une image de champions bedonnants, grassouillets, qui ne connaissaient de l’entrainement que le 19ème trou.

Rory Mc Ilroy a donc confirmé qu’il était bien le n° 1 mondial sans contestation possible. Depuis 2 mois, il a relégué les autres au titre de simples faire valoirs. Au printemps, on doutait des capacités de JIPI, son cadddy. Le duo a donc répondu de la meilleure manière qui soit à toutes ces attaques. Et l’histoire de sa rupture avec la tenniswomaan Caroline Wosniacki est également oubliée.

Une nouvelle ère vient de s’ouvrir, celle de ce jeune nord-irlandais au talent immense. On n’ose encore parler de successeur à Tiger Woods, mais nous n’en sommes pas loin.




USPGA, Woods pour un 15ème?

uspga-200Ce jeudi débute le dernier Majeur de la saison, l’USPGA. Donné grand favori suite à sa victoire dimanche dernier au Bridgestone Invitational, sa 5ème victoire de la saison, Tiger Woods arrivera-t-il enfin à accrocher ce 15ème Majeur après qui il court depuis 2008, date de son dernier succès en Majeur?

Mais d’autres questions se posent aussi. Rory McIlroy parviendra-t-il à conserver son titre acquis l’an passé avec une telle aisance, lui qui galère depuis le début de la saison entre son changement de matériel et un deuxième changement d’agent?

Phil Mickelson, lancé sur ses 2 succès sur les links écossais, sera-t-il là aussi impressionnant de régularité?

Quoiqu’il en soit, ils sont très nombreux à pouvoir gagner ce week end. Très nombreux, mais pas les Français, qui sont régulièrement absents des Majeurs depuis quelques saison, mis à part des apparitions sporadiques comme Bourdy au British Open, ou Havret à l’US Open en 2010.

Si vous voulez suivre l’évolution des scores en direct sur Internet, c’est par ici que ça se passe.