British Women, Hinako Shibuno avec le sourire

La jeune Japonaise Hinako Shibuno a remporté hier le British Women sur le parcours de Woburn. Elle devance l’Américaine Lizette Salas et la Coréenne vainqueur à Evian et n°1 mondiale, Ko Jin-young.

A seulement 20 ans, et pour son 1er tournoi hors de son pays, Shibuno a apporté un réel vent de fraîcheur sur un golf féminin aseptisé et triste. Constamment souriante, même dans les moments difficiles, proche des spectateurs avec lesquels elle n’a jamais hésité à faire des checks, contente comme une enfant devant ses cadeaux de Noël au moment où son putt de 8 m pour birdie et pour remporter le titre rentrait dans le trou.

Malgré son double-bogey sur le 2 et son bogey sur le 8, elle ne s’est jamais départie de sa volonté d’attaquer et de fait, a réussit à rentrer 7 birdies pour coiffer sur le fil l’Américaine Salas qui pendant ce temps commençait à s’échauffer au putting-green en vue d’un éventuel play-off.

Cette victoire tout en sourire contraste avec les mines tristes et renfrognées de la plupart des autres golfeuses du circuit. Stacy Lewis, Sung Hyun Park, Lexi Thompson et tant d’autres viennent de se rendre compte que l’on peux aussi gagner en étant charmante, souriante, fraiche et que « faire la gueule » n’est pas obligatoire sur les parcours.

A noter également la très belle 6ème place de la Française Céline Boutier, qui a rendu la carte du jour à -7 ce dimanche . Cela fait son deuxième top 10 en Majeurs cette année. Cela suffira-t-il pour lui faire intégrer l’équipe de Solheim Cup qui doit être dévoilée ces jours-ci?

Voilà les highlights de Hinako Shibuno ce dimanche. Régalez-vous !!




Golf parmi les lions …

… ou comment gérer son stress en jouant au golf au milieu des lions. Cette vidéo japonaise vous montre comment apprendre à gérer votre stress et vos angoisses tout en faisant du sport. Rien de tel qu’un petit golf au milieu des lions pour faire frétiller tout vos membres.

On ne se demande plus pourquoi ils ne vont pas chercher leurs balles même si elles ne sont pas hors limite.

Many of these baby-boomers were third- or fourth-generation immigrants write my essay investigate this forum who no longer identified with their grandparents’ homeland or religion