L’Europe remporte la Solheim Cup

L’équipe européenne a remporté la Solheim Cup dimanche à l’issue des 12 simples sur le score de 14 1/2 à 13 1/2.

Cette 16ème édition de la Solheim Cup, équivalent de la Ryder Cup mais pour les filles, a tenu le monde du golf en haleine jusqu’au bout. Jamais l’équipe américaine n’a mené durant ces 3 jours de compétition, mais au matin du dimanche, après les 2 séries de foursomes et de 4 balles du vendredi et du samedi, les 2 équipes étaient à égalité 8 partout.

Les 12 match play du dimanche s’annonçaient passionnants et on peux dire que l’on a pas été déçus. Au final c’est la suédoise et plus expérimentée de l’équipe Suzann Pettersen qui rentrait le putt de la victoire européenne. Voir la vidéo ici du dernier putt et de la joie de ses équipières.

Céline Boutier, seule française de l’équipe, a plus que rempli son contrat car elle a gagné les 4 matchs qu’elle a joué (3 en double avec Georgia Hall l’anglaise et son match play en simple). Sa partenaire fait de même, elles sont les 2 seules à ne pas avoir concédé de point aux américaines.

Avec un score de 14,5 à 13,5 et après deux revers de suite, l’Europe s’impose et soulève la 6e Solheim Cup de son histoire.

 

 




Céline Boutier en Solheim Cup

Céline Boutier a été sélectionnée par la capitaine de l’équipe d’Europe de Solheim Cup, Catriona Matthew pour la rencontre contre les USA qui se déroulera du 13 au 15 septembre en Ecosse sur le parcours de Gleneagles.

Céline devient ainsi la 6ème française a être sélectionnée pour cette compétition par équipe après Marie-Laure de Lorenzi (1990, 1996, 1998), Patricia Meunier-Lebouc (2000, 2003), Ludivine Kreutz (2005), Gwladys Nocera (2005, 2007, 2009, 2015) et Karine Icher (2002, 2013, 2015, 2017).

La réaction de Céline :

«Je suis très contente d’avoir été choisie par Catriona Matthew pour faire partie de l’équipe européenne de Solheim Cup. Mais je ne veux pas juste participer. Je veux la gagner ! » à indiqué Céline Boutier « Depuis toute petite, je rêve de disputer la Solheim Cup, donc c’est vraiment incroyable d’être ici, à cette conférence de presse, et de savoir que mon rêve va devenir réalité dans un mois ! » s’est réjouie la lauréate du Vic Open en début de saison sur le LPGA Tour« Avoir pu m’entraîner ce matin sur ce parcours où s’est disputée la Ryder Cup  était fantastique, et je pense que ce tracé va bien convenir à mon jeu. » 

L’équipe d’Europe pour la Solheim Cup 2019 :

  • Carlota Ciganda (Espagne)
  • Anne Van Dam (Pays-Bas)
  • Caroline Hedwall (Suède)
  • Charley Hull (Angleterre)
  • Georgia Hall (Angleterre)
  • Azahara Muñoz (Espagne)
  • Caroline Masson (Allemagne)
  • Anna Nordqvist (Suède)
  • Céline Boutier (France)
  • Bronte Law (Angleterre)
  • Jodi Ewart Shadoff (Angleterre)
  • Suzann Petersen (Norvège)

L’épreuve de qualification finale pour l’équipe américaine se terminera par le CP Ladies Open au Canada, du 22 au 26 Août, de nombreuses joueuses se battent encore pour se joindre à leur équipe et défendre le titre en Ecosse le mois prochain.

Lexi ThompsonNelly Korda, Danielle Kang, Lisette Salas et Jessica Korda sont déjà qualifiées en attente Cristie Kerr et Stacy Lewis, auraient besoin de gagner l’Omnium CP  pour revendiquer leur place au sein de l’équipe sans avoir besoin d’une wild card de la capitaine Juli Inkster.




Ryder Cup 2020, Padraig Harrington capitaine Europe

L’irlandais Padraig Harrington vient d’être nommé capitaine de l’équipe européenne de Ryder Cup, pour l’édition 2020 qui se déroulera aux Etats-Unis, sur le parcours de Whistling Straits dans le Wisconsin, du  25 au 27 Septembre.

Le triple champion majeur a une carrière bien remplie dans la Ryder Cup, après avoir représenté six fois l’Europe en tant que joueur – faisant partie de quatre victoires – alors qu’il a récemment apporté sa vaste expérience au poste de vice-capitaine dans les trois dernières éditions de le concours biennal.

Âgé de 47 ans, il rejoint Paul McGinley (2014) et Darren Clarke (2016) en tant que professionnels irlandais pour diriger l’Europe et espère imiter le dernier triomphe européen sur le sol américain – à Medinah en 2012.
En tant que joueur, Harrington a fait ses débuts en Ryder Cup au Country Club de Brookline en 1999 et a été omniprésent lors des cinq éditions suivantes, aidant l’Europe à remporter la victoire en 2002, 2004, 2006 et 2010.
Il a été nommé vice-capitaine pour la première fois par son compatriote Dubliner McGinley lors de la victoire à Gleneagles en 2014, rôle auquel il est retourné en 2016 chez Hazeltine National sous la direction de Darren Clarke, et à nouveau en septembre dernier sous les couleurs du Danois Thomas Bjørn.
L’ancien numéro 1 européen a collecté 30 titres dans le monde entier et a remporté son premier tournoi majeur au championnat Open 2007 à Carnoustie, en battant Sergio Garcia en barrage. L’année suivante, il défendit avec succès le Claret Jug au Royal Birkdale et devint le premier Européen à remporter deux Majors consécutifs lorsqu’il ajouta le Championnat US PGA 2008 à Oakland Hills quelques semaines plus tard.
Harrington a été choisi capitaine de la Europe 2020 Ryder Cup par un jury composé de trois des plus récents capitaines européens de la Ryder Cup – Bjørn, Clarke et McGinley -, ainsi que du directeur général de la tournée européenne, Keith Pelley, et du tournoi européen. Représentant du comité Edoardo Molinari.
Harrington a déclaré: «C’est un grand honneur d’être nommé capitaine de la Ryder Cup et j’apprécie les 20 prochains mois alors que nous travaillons pour Whistling Straits et pour la défense du trophée par l’Europe. «J’ai joué et j’ai été impliqué avec de nombreux capitaines européens formidables depuis mes débuts dans le concours il y a 20 ans et j’aimerais penser que mon capitanat sera un mélange de tous. J’ai très hâte d’assumer ce rôle.  »
L’Irlandais a inscrit un total de 10½ points en six apparitions à la Ryder Cup, débutant à Brookline en 1999, lorsqu’il s’est allié à Miguel Ángel Jiménez dans le premier jour en 4 balles pour partager les points avec Davis Love III et Payne Stewart avant de remporter sa première victoire en simple en gagnant contre Mark O’Meara par 1 up.
Sa première expérience de victoire européenne a eu lieu lors de la prochaine édition au Belfry en 2002, où il a pris deux points en quatre matches – en compagnie de Colin Montgomerie pour vaincre Phil Mickelson et David Toms en 4 balles et en battant Mark Calcavecchia 5 et 4 en simple.
Harrington a renoué son partenariat avec Montgomerie pour vaincre Phil Mickelson et Tiger Woods en 4 balles, ainsi que Davis Love III et Fred Funk dans les foursomes, avant de faire équipe avec McGinley pour battre Love III et Woods dans les foursomes, avant de terminer avec une victoire en simple contre Jay Haas.
Deux ans plus tard, il participait à une autre victoire époustouflante, cette fois chez lui, au K Club, dans le comté de Kildare, avant de terminer sa carrière de joueur dans le cadre du spectaculaire triomphe européen de 14½ – 13½ au Celtic Manor. Resort au Pays de Galles en 2010, en s’associant à Ross Fisher pour vaincre Phil Mickelson et Dustin Johnson en 4 balles et Jim Furyk et Dustin Johnson en quatre balles aussi.




L’Europe remporte la Ryder Cup

L’équipe européenne a remporté dimanche la 42ème édition de la Ryder Cup sur le golf National à Saint-Quentin en Yvelines sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Portée par le duo d’enfer Fleetwood/Molinari, qui a remporté ses 4 matchs de double vendredi et samedi, L’Europe a nettement surclassé l’équipe des USA, dans laquelle Tiger Woods et Phil Mickelson, les 2 invités prestigieux du Capitaine Furyck, ont été très loin de leur niveau en perdant tous les matchs qu’ils ont disputé (4/4 et 2/2).

Pourtant les Américains avaient bien débuté la rencontre vendredi matin en remportant 3 des 4 « 4 balles » disputés. Mais les Européens remettaient tout de suite les pendules à l’heure en infligeant un 4/0 l’après-midi en foursomes, chose qui n’était jamais arrivé auparavant. L’Europe virait en tête au soir du 1er jour avec 5 à 3.

Le samedi matin l’Europe continuait sur sa lancée en remportant la 2ème session de « 4 balles » 3 à 1, portant la marque 8 à 4. La rencontre s’équilibrait l’après-midi en foursomes avec le score de 2 à 2, portant la marque à 10 à 6 avant les 12 simples du dimanche.

Dimanche, l’apothéose était en vue et c’est exactement de qui allait se passer.

Voici les 12 matchs

Les Européens ne lâchaient pas l’affaire et même si certains matchs semblaient vouloir tourner en faveur  des USA, les joueurs européens recollaient au score et écœuraient les Américains. Molinari remportait son 5ème match du week end, faisant de lui l’homme de cette Ryder Cup, les invités du capitaine Björn (Stenson, Casey, Garcia et Poulter) ramenaient 3 points 1/2 sur 4. Seul Fleetwood, sans doute un peu trop fatigué, explosait contre Tony Finau. Le symbole de cette équipe était sur le trou 18 le Suédois Noren, qui menait 1up et qui, tout en sachant que c’était gagné, enquillait une ficelle de 8 mètres pour birdie alors que son adversaire avait déjà fait birdie (approche à 20 cm du trou) pour ne pas partager son match et ramener un point entier à son équipe.

Au final, l’Europe mettait la main sur la Ryder Cup sur le score de 17 1/2 à 10 1/2.

Rendez-vous dans 2 ans aux Etats Unis.




Ryder Cup, l’Europe réussit l’exploit

L’équipe européenne de Ryder Cup a réussit hier dimanche l’exploit impossible de gagner cette compétition et de garder le trophée qu’elle avait remporté en 2010.

Et pourtant, les Etats-Unis menaient 10à 6 à l’issue des 4 matchs de double du vendredi et du samedi. Et il y avait fallu un énormissime Ian Poulter et ses 5 birdies de suite pour que l’Europe garde la tête hors de l’eau. Mais déjà on se disait que c’était impossible de remonter 4 points à des américains qui jouaient sur leur sol.

Au moment du lancement des simples, la donne étaient simple, tente de remporter le plus de simples possible en espérant que la pression soit trop forte pour les Américains que le monde entier donnait gagnants haut la main.

Et malgré les mauvaises cotes des sites de paris en ligne, le miracle s’est produit. Emmenés par un encore formidable Ian Poulter, un extraordinaire Paul Lawrie, un sublime Justin Rose, un génial Luke Donald et un Rory McIlroy retrouve, les Européens remportèrent les 5 premiers simples pour mener 11 à 10. Et les victoires de ZAch Johnson, JasonDufner et Dustin Johnson ne changèrent pas la donne, Sergio Garcia, Lee Westwood et surtout Martin Kaymer qui rentra le putt de la victoire firent s’envoler les derniers espoirs américains.

Et comme un symbole, le Grand Tiger Woods rata à 1M20 le putt de l’égalisation à 14 partout devant Francesco Molinari.

Le capitaine José Maria Olazabal pouvait être très fier de ses troupes et l’hommage rendu à Severiano Ballesteros, décédé en mai 2011, n’en était que plus grand et émouvant.

Voici les scores des simples :




Martin Kaymer n°1 européen

L’allemand Martin Kaymer est devenu dimanche à Dubaï n° 1 européen en finissant 13° de l’épreuve remportée par le suédois Robert Karlsson.

3 birdies au 18 pour Karlsson
Le n°1 européen 2008 a retrouvé toute sa splendeur lors de ce dernier tournoi signant dans le dernier tour 3 birdies au 18. Il n’en fallait pas moins pour priver Ian Poulter d’un 2ème succès consécutif. Le premier birdie sur ce redoutable par 5 a poussé Poulter au Play-off, le second a contraint l’Anglais à se rendre une 3ème fois au départ, et le dernier a surtout permis d’éviter que la saison ne s’achève sur une décision arbitrale sévère. Poulter ayant accidentellement déplacé sa marque sur le green et subi un point de pénalité. Vainqueur du Qatar Masters en début de saison Karlsson semble particulièrement apprécier les Emirats. C’est simplement son 3ème podium de la saison mais c’est une victoire qui le replace parmi l’élite du golf européen quelques mois après son opération à l’oeil. En 2011 Karlsson aura désormais 4 fois l’occasion de se réjouir, le circuit européen ayant annoncé l’émergence d’un nouveau tournoi au Royaume de Bahreïn.

Au classement de la Race Martin Kaymer devance Graeme McDowell, les 2 hommes terminant à la 13eme place de cette ultime épreuve de la saison 2010. L’allemand succède à Lee Westwood qui demeure n°1 mondial.

Quant aux français présents lors de cette dernière preuve de l’année, Grégory Bourdy a quitté le green du 18 du Earth Course avec un birdie, le 4ème du jour. A la faveur d’une première carte sous le par le Bordelais gagne quelques places au classement insuffisant toutefois pour atteindre l’objectif qu’il s’était fixé. Pour la première fois depuis 2007 Bourdy n’est pas parvenu à s’imposer sur le circuit européen.

Même sentiment d’inachevé pour Grégory Havret qui avoue « penser toujours à cet US Open » où le Rochelais a le sentiment d’être passé à côté de quelque chose d’immense. C’est évidemment indéniable. Cette semaine Havret a manqué de tranchant pour rendre une dernière carte sous le par. Sa 35eme place finale est toutefois suffisante pour le maintenir au 27eme rang européen au terme de la saison. Il sera donc au départ de 3 majeurs l’an prochain. Ne reste plus qu’à profiter de ces opportunités pour décrocher sa place à l’US PGA en août.

Une satisfaction que ne connaitra pas Raphaël Jacquelin. Dans le top 10 du tournoi à 2 trous du terme le Lyonnais a fini avec 2 bogeys très couteux. Si Jacquelin n’a pris que 28 putts dans ce dernier tour il a péché sur ses 2eme coups n’atteignant que 10 des 18 greens en régulation.

Dubaï World Champ. Fin du 4eme Tour
1 KARLSSON, Robert -5 18 -14 (victoire en play-off)
2 POULTER, Ian -2 18 -14
T3 QUIROS, Alvaro -5 18 -13
T3 WESTWOOD, Lee -4 18 -13
T13 KAYMER, Martin Par 18 -6
T13 MCDOWELL, Graeme -4 18 -6
T21 JACQUELIN, Raphaël -1 18 -5
T35 HAVRET, Grégory +1 18 Par
T41 BOURDY, Grégory -2 18 +2
Race to Dubaï Classement final
1 KAYMER, Martin 4,461,011€
2 MCDOWELL, Graeme 3,896,996€
3 WESTWOOD, Lee 3,222,423€
4 POULTER, Ian 3,027,008€
5 MOLINARI, Francesco 2,799,692€
27 HAVRET, Grégory 928,672€
39 JACQUELIN, Raphaël 789,148€
55 BOURDY, Grégory 639,564€

Low facebook revenue increase by ten-fold historic https://midnightpapers.com stock market average pe 15 price to earnings ratio earnings per share/stock price facebook 0



L’Europe remporte la Ryder Cup

L’équipe européenne de Ryder Cup a terrassé ce lundi l’épouvantail américain, sur le score sans appel de 14/ 1/2 à 13 1/2.

Entamé sous les plus mauvais auspices qui soient vendredi 1er octobre, sur le parcours du Celtic Manor au Pays de Galles, puisque les parties ont été interrompues pendant 7 heures à cause de la pluie, cette 37ème édition de la Ryder Cup aura marqué les esprits en se terminant pour la première fois le lundi.

Donnés favoris par quasiment toute la planète golf, les Européens sont passés tout près de la défaite, seul un formidable samedi après-midi avec 3 victoires et un match nul dans la deuxième session de 4 balles leur a permis de passer devant les américains au tableau de marque.

Ce matin, au départ des simples, l’Europe menait donc 9 1/2 à 6 1/2. Les américains remporteront 6 simples et partageront deux trous pour venir finir sur les talons de européens.

Pendant tout ce week-end, on a pu découvrir (ou redécouvrir) un jeune rookie américain, Jeff Overton, qui a plus que tenu son rang face aux ténors européens. Alors que de son coté, Rory McIlroy a énormément déçu, passant complètement à coté de sa compétition.

On a retrouvé le grand Woods, remportant 3 points ainsi que son compère des 4 balles Stricker, mettant une fessée à Francesco Molinari en simple, Cink a été également extraordinaire en amenant 2.5 points. Les déceptions américaines sont Jim Furyk, Bubba Watson et surtout Phil Mickelson, qui n’ont ramené qu’un seul petit point chacun.

Chez les Européens, Luke Donald et Ian Poulter ont ramené chacun 3 points, Westwood, McDowell et Kaymer chacun 2.5 points.

T https://pro-academic-writers.com/ read or write, but known for songs and legends



Ryder Cup : le team Europe

Colin Montgomerie a choisit son équipe définitive pour la Ryder Cup 2010. Il a en effet attribué les 4 dernières places aux frères Molinari qui sont champions du monde par équipe, à Mc Dowell pour son titre à l’US Open, à Kaymer pour son titre au PGA, et à l’espagnol Jimenez pour sa victoire à l’Open de France.

Voici donc la liste définitive de l’équipe qui défendra les couleurs européennes :

– Luke Donald
– Ross Fisher
– Peter Hanson
– Padraid Harrington
– Miguel Angel Jimenez
– Martin Kaymer
– Mc Dowell
– Rory McIlroy
– Eduardo Molinari
– Francesco Molinari
– Ian Poulter
– Lee Westwood

On attend maintenant avec impatience la liste de Corey Pavin, le capitaine de l’équipe américaine et surtout si Tiger Woods sera du voyage au Pays de Galles en octobre prochain.
Et vous, vous le mettriez, Woods, dans l’équipe?

Verizon upgrading network ahead of tapping cell phone iphone launch