Nicolas Colsaerts remporte l’Open de France

Le plus Français des joueurs Belges a remporté hier l’Amundi Open de France dans des conditions climatiques difficiles, avec 1 coup d’avance sur le Danois Joachim B. Hansen (-11) et 2 sur le Sud-Africain George Coetzee (-10).

Sa 1ère réaction a été de déclarer que « Gagner chez vous, c’est le pied! C’est vraiment incroyable de gagner chez vous, de sentir ces ondes positives du public. Il y a beaucoup de sympathie. Je connaissais la Marseillaise avant la Brabançonne, l’hymne belge. J’ai grandi avec Canal Plus, avec l’humour d’Antoine De Caunes et de José Garcia. Je sais quoi vous dire, je sais ce qu’il ne faut pas vous dire. La France, c’est un peu le grand frère de la Belgique ».

Il en profite pour sauver sa carte sur l’European Tour pour les 2 prochaines saisons.

7 ans après sa dernière victoire le Belge renoue avec le succès sur le parcours de l’Albatros au Golf National.

Après un début de 4ème journée mouvementé (deux birdies et trois bogeys), il voyait revenir sur ses talons le sud-africain Coetzee. Le trentenaire sud-africain, solide 69e européen, rentrait une ficelle improbable au 9 pour birdie après avoir réussi un lay-up dantesque, les pieds dans l’eau. Cols’ cravatait lui ses deux mètres, laissant le Springbok revenir à un coup. Dès lors, le retour sur le Golf National ressembla à un match-play entre les 2 hommes : plantage de mât signé Coetzee au 10 pour revenir square, re-plantage au 11 avec un sourire jaune du Belge en arrière-plan. Jusqu’à cet eagle de Colsaerts au 14, avec un chip savoureux venu rouler sagement jusqu’à sa destinée.

Le tracé de la dernière Ryder se rappelait au bon souvenir des acteurs, avec un trou n°15 dévastateur : triple pour Coetzee, double pour Colsarts. Le Danois Joachim B. Hansen, un temps pressenti pour un hold-up avec son -5 journée au départ du 17, prendra trois-putts sur ce même trou pour laisser le champ libre au plus Français des Belges. Bois-3 pleine piste, coeur de green trouvé, parents enlacés et quelques larmes lâchées devant un public conquis.

Avec cette victoire, Nicolas Colsaerts grimpe à la 53e place du classement européen et obtient deux années d’exemption. Apprécié par ses pairs du Tour et rapidement félicité par nombre d’entre eux sur Twitter (Rose, Bjorn, Westwood, Pieters…), Cols’ était attendu par Thomas Detry et Romain Langasque sur le green du 18 pour se faire arroser de champagne (ou de mousseux) comme il est de tradition entre français lorsque l’un d’eux gagne.

Chez nos petits Français, Benjamin Hébert, Victor Perez (-4) et Romain Langasque (-3) signent un top 20. Grégory Bourdy signe une 29e place (par), devant Adrien Saddier et Jérôme Lando Casanova (+1). Les scores des autres Bleus : Romain Wattel, Frédéric Lacroix (+2), Jeong weon Ko (amateur), Matthieu Pavon (+5), Victor Dubuisson (+6), Charles Larcelet (amateur, +14), Julien Quesne (+16).

image_pdfimage_print