Les métiers du golf

Si comme moi vous êtes intéressés par une reconversion dans les métiers du golf, voici un article qui pourrait vous intéresser (tiré du site Le Figaro Golf).

jardinier de golf
Le jardinier de golf doit être un passionné, ne comptant jamais ses heures.

Dans une synthèse délivrée par la branche professionnelle du golf et relayée par la Fédération française de golf (FFG) en mars 2010, 7 000 personnes environ vivent du golf en France. Dans cette enquête, on apprend que les métiers du terrain et de l’enseignement représentent 48 % des emplois du golf. C’est beaucoup. Mais c’est aussi logique puisque le golf est un sport de plein air, se pratiquant sur une large étendue – le parcours de 18 trous le plus souvent – pouvant aller jusqu’à plus de 7 000 mètres et demandant un entretien permanent tout au long de l’année. Sport très technique, le golf requiert aussi une répétition de gestes quasi mécaniques. Pour progresser, l’apport d’un enseignant est presque incontournable. Notamment pour ceux qui découvrent cette discipline sur le tard. Ce n’est donc pas une surprise de constater que la FFG (mais aussi la PGA, l’AIMG pour les moniteurs de golf ; l’AGREF pour les intendants et jardiniers) propose tous les ans des diplômes regroupant ces deux familles, tout comme un très exhaustif catalogue des formations professionnelles continues permettant d’exercer un métier dans le golf.

*Intendant de parcours de golf
Egalement appelé greenkeeper. Il est le responsable de l’entretien du parcours de golf. Multicartes, il exerce ici trois activités principales : la responsabilité de la gestion de l’entretien du parcours et du matériel inhérent, la gestion des budgets se rapportant à ces deux points essentiels, le management d’équipe (tous les jardiniers en poste sur le site).
Pour les candidats sortant avec un Bac ou un diplôme supérieur, les formations sont délivrées aux lycées horticoles de Dunkerque (59) et Neuvic (19). Centre Horticole de Dunkerque – 59240 Dunkerque – Tel : 03 28 58 80 30 – E-mail : golf.leph.dunkerque@libertysurf.fr ; Lycée Agricole de Neuvic – 19160 Neuvic – Tel : 05 55 95 80 02 – E-mail : legta.neuvic@educagri.fr

*Jardinier de golf
Sous la responsabilité de l’intendant, il est chargé des tâches d’entretien et d’aménagement du (ou des) parcours. Il est aussi amené à réaliser des opérations d’entretien du matériel ou sur les systèmes d’irrigation.
La formation peut débuter dès l’âge de 16 ans et se déroule à Dunkerque (59), Neuvic (19) et Kerbenez (29). Centre Horticole de Dunkerque – 59240 Dunkerque – Tel : 03 28 58 80 30 – E-mail : golf.leph.dunkerque@libertysurf.fr ; Lycée Agricole de Neuvic – 19160 Neuvic – Tel : 05 55 95 80 02 – E-mail : legta.neuvic@educagri.fr ; Lycée de l’Horticulture et du Paysage de Kerbenez – 29700 Plomelin-Quimper -Tel : 02 98 94 42 24 – www.lycee-kerbenez.com

*Moniteur et professeur de golf
Il a pour but principal d’enseigner aux pratiquants. Le moniteur étant le premier degré d’enseignement. Le professeur, le degré supérieur. Ils sont les garants de l’animation sportive du club. Ils peuvent exercer pour des groupes ou des clients individuels. Depuis une dizaine d’années, ils sont aussi sources de propositions multiples pour leurs clients (stages au soleil en hiver, stages parcours, stages intensifs, etc.)
« Il y a trois types de public qui tend à épouser cette profession, souligne Corinne Riegel, Directrice de la formation à la FFG. Il y a ceux qui sortent avec le Bac. Il y a le gros des troupes, des filles et des garçons de 23 à 24 ans avec un bagage d’études supérieures, et enfin des personnes un peu plus âgées (30-40 ans), dans le cadre d’une reconversion professionnelle. Tous doivent être de très bon golfeur (hdp entre 2 et 3). » La formation pour le monitorat se déroule sur une période allant de 15 à 18 mois, en alternance entre l’école et le club d’accueil sous le tutorat d’un pro.
Pour en savoir plus : contactez la FFG – service Formation – 01 41 49 77 35 – Email : formation@ffgolf.org

*Directeur de golf
Un poste à haute responsabilité. Une telle fonction demande des notions administratives, juridiques, financières et bien entendu sportives. Il a sous « ses ordres » le personnel du golf (moniteurs, jardiniers, intendant) et doit être constamment à l’écoute de sa clientèle, française le plus souvent mais aussi étrangère. A ce titre, il se doit de maîtriser une ou deux langues supplémentaires. Il faut avoir un vrai esprit d’entreprise tout en possédant une réelle connaissance du monde du golf. Des études de commerce ou de gestion peuvent permettre d’épouser ce métier. Une formation spécifique est délivrée dans le cadre d’un Diplôme Universitaire de Technologie (DUT) Gestion des Entreprises, option gestion des activités sportives et de loisir.

*Entraîneur de club
Ce métier s’inscrit dans une logique de spécialisation sportive. L’entraîneur – qui est déjà titulaire du Brevet Professionnel JEPS spécialité golf – encadre les joueurs dans une perspective de compétition au sein de son club ou de son comité départemental. « Ce métier s’adresse d’abord aux jeunes pros titulaires qui ont pour vocation de devenir entraîneur tout en proposant en plus des compétences dans la préparation mentale et physique », continue Corinne Riegel. Pour en savoir plus : contactez la FFG – service Formation – 01 41 49 77 35 – Email : formation@ffgolf.org

*Professeur Entraîneur de Haut niveau
On touche ici un public plus restreint. Et plus âgé (entre 30 et 40 ans). Ce poste est réservé aux enseignants formés, investis dans leur métier qui visent des fonctions de responsable technique d’une équipe régionale, d’entraîneur de pôle (Espoir ou France), d’entraîneur d’une équipe de France ou d ‘entraîneur de joueurs ou joueuses amateurs ou professionnels évoluant au haut niveau. Pour en savoir plus : contactez la FFG – service Formation – 01 41 49 77 35 – Email : formation@ffgolf.org

En marge de ces métiers spécifiques, la FFG élabore depuis plus de 20 ans des stages ou des formations de courte durée dans les principaux domaines de compétences nécessaires à l’exercice des différents métiers du golf. 900 personnes passent chaque année par ces formations, soit 16 % des salariés du golf. Ce qui représente environ 90 stages par an. Ceux-ci traitent de l’aspect juridique, du management et du marketing, de la gestion et de la comptabilité d’un club de golf, de la maitrise de l’outil informatique, de la gestion sportive ou des différentes méthodes d’entretien d’un parcours. Bref, toutes les clés pour que les acteurs du golf en France vous aide un jour à vous faire partager leur passion.