Le Tigre rugira-t-il à nouveau en 2017 ?

Il est, et sera à jamais, celui qui a placé le golf sur la carte des sports mondiaux populaires. Sans lui, le golf serait peut-être encore vu comme un passe-temps de millionnaires, et non pas comme la compétition passionnante et difficile tel qu’il est perçu aujourd’hui. Pourtant, Tiger Woods a depuis longtemps perdu de sa superbe, mais son retour sur les greens en décembre dernier a encore une fois affolé tout le petit microcosme du golf. Et encore plus ses récentes déclarations selon lesquelles il avait bien l’attention de remplir son agenda de tournois en cette nouvelle année, après une terrible absence de près d’un an et demi. Mais, à l’image d’un Roger Federer au tennis, ce refus de la retraite peut-il vraiment produire du bon ?
Le principal motif d’espoir pour le Tigre est que, contrairement au tennis, avoir un âge avancé n’est pas forcément un grand désavantage, le golf étant moins demandant physiquement que la plupart des autres sports. A maintenant 41 ans, il n’est pas encore le papy du circuit, loin de là. Ce sont plus ses blessures à répétition qui inquiètent les observateurs sur les possibilités de l’ancien numéro 1 mondial, aujourd’hui retombé dans les bas-fonds du classement, à retrouver son niveau d’antan.

Son retour à la compétition en décembre dernier, lors du Hero World Challenge, a toutefois été plutôt rassurant sans être flamboyant. Il a terminé la compétition à une honnête quinzième place. Il sera observé avec beaucoup plus d’attention lors du Genesis Open, du 16 au 19 février prochain. C’est un véritable retour aux sources pour Tiger Woods, puisque le Genesis Open est le premier tournoi du PGA Tour auquel il avait pris part. Il avait alors 16 ans et l’avenir devant lui.

Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts, et il n’était plus revenu sur la Riviera depuis 2006. Avec 79 victoires en carrière, sa dernière datant de 2013, il est toujours bloqué à 3 victoires de Sam Snead. Pourra-t-il jamais le dépasser ? Voilà la question à laquelle de nombreux pronostics tentent de répondre.

Ainsi, le site de paris sportifs en ligne BetStars a même créé une catégorie spéciale pour lui. Dans celle-ci, vous pouvez voter si le Tigre va remporter un tournoi PGA en 2017, cote à 2,05, ou non, cote à 1,72. Un écart relativement faible qui traduit donc un certain optimisme de la part des bookmakers, qui n’hésitent toutefois pas à se montrer plus cruels avec ce pari possible sur un quelconque abandon sur blessure du maître en 2017, coté à 2,00. Encore plus absurde, vous pouvez également parier pour un mariage de Woods en 2017, avec toutefois une cote assez élevée de 21,00.
Mais en mettant de côté ses paris anecdotiques, on voit bien que le Tigre fait toujours parler. Et ayant laissé ses soucis et scandales extra-sportifs de côté, on peut clairement voir remonter sa cote de popularité auprès du grand public. Là encore, le parallèle avec Roger Federer est frappant. Tout le monde veut voir le Suisse remporter un nouveau tournoi du Grand Chelem, tout le monde veut voir Woods remporter un nouveau Majeur.

Le problème est que, dans les deux cas, la concurrence n’a pas attendu pour prendre les rênes, et retrouver le chemin des plus hauts succès sera une tâche des plus ardues, pour l’un comme pour l’autre. Mais le Tigre a clairement plus de temps devant lui. Et il est toujours considéré comme l’un des grands favoris pour le Masters ou l’US Open par les bookmakers, car ils savent tous qu’un vrai talent ne meurt jamais, et que même un vieux tigre peut encore faire des ravages. Seul l’avenir nous dira si l’énième come-back de Tiger Woods valait la peine ou non.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *