Le mercato du golf

mercato-golf-200Il n’y a pas qu’au football qu’on parle de mercato, au golf aussi, tous les débuts d’année se jouent un jeu de chaises musicales entre professionnel et équipementiers. Petit tour d’horizon des principaux transferts.

Nike
Après avoir réussi fin 2012 à faire signer Rory McIlroy , alors n°1 mondial, et prolongé Tiger Woods jusqu’en 2018, la firme américaine a vécu un hiver plus calme. Ces deux champions auraiuent-ils vidé les caisses?

SrixonCleveland
Cette marque a vu l’arrivée de l’emblématique K. J. Choi, le jouer sud-coréen, pour ce qui est surement l’un ds plus beaux transferts de l’année. Le sud-coréen est une star mondiale du golf. Il est très populaire en Asie, mais aussi très connu par tous les golfeurs du monde entier. Son parcours atypique, mais aussi ses grands succès avec plus de 21 victoires internationales depuis 1994, lui ont permis de se faire une place à part dans le monde du golf.
Connu pour ne faire aucune concession sur son matériel de golf, et jusqu’à présent non-engagé auprès d’une marque, n’hésitant pas à se rendre dans un magasin de golf pour acheter son propre matériel, KJ Choi est donc une recrue de premier choix pour Srixon.

Callaway
Callaway a été la marque la plus active lors de ce mercato. En effet, on y retrouve Lydia Ko, la jeune néo-zélandaise de 16 ans n°1 mondiale amateur qui vient de passer pro et surtout Henrik Stenson, vainqueur de la FedEx Cup et de la Race to Dubai, qui sera complètement Callaway cette année. En 2013,le suédois avait mis déjà quelques clubs Callaway dans son sac. Arrivée aussi du jeune prodige italien Matteo Manassero. Mais ces arrivées ont été possible par le départ du sud-africain Ernie Els.

Adams
Et c’est vers cette marque qui équipe déjà le légendaire Tom Watson qu’Ernie Els est parti. Le choix d’Ernie Els comme nouveau porte-drapeau de la marque est pertinent à plus d’un titre, pour le fabricant qui occupe déjà le rang de marque d’hybrides la plus utilisée par les pros pour la sixième année consécutive sur le PGA.

Taylormade
Aucune arrivée, aucun départ, juste la prolongation du contrat de Justin Rose, and that’s all (et pis c’est tout!). La marque aux 3 bandes est restée fidèle à son écurie de joueur(euse)s.

Titleist
Cette marque a  la particularité de ne pas signer de stars, mais de les former. Ainsi, à l’instar de Tiger Woods qui au début de sa carrière jouait pour Titleist avant de partir chez Nike, l’irlandais McIlroy a été formé par cette marque avant de rejoindre le Tigre. Cette année c’est au tour de l’Italien Manassero de prendre son envol et de signer chez Callaway.

Ping
Pas de mouvements de départs, ni d’arrivées, chez Ping ! C’est même le calme plat  du côté du mercato des golfeurs professionnels, même si la marque a signé un nouvel enseignant vrp de la marque, Todd Anderson. D’un point de vue sportif, l’année commence bien avec des victoires pour Jimenez et Oosthuizen sur l’European Tour.

 Mizuno
Aucun gros coup non plus chez la marque japonaise, qui sera toujours emmenée par ses 2 têtes de listes, Stacy Lewis et Luke Donald.

Cobra
Pour cette marque, une seule arrivée de poids, celle du canadien Graham DeLaet qui va porter les couleurs de la marque…Puma sans jouer les clubs Cobra. Une situation assez révélatrice de la problématique que rencontre la double marque Puma/Cobra, qui pourra néanmoins toujours compter en 2014 sur Rickie Fowler pour défendre les deux marques.

Wilson
Une arrivée de poids chez cet équipementier bien discret d’habitude, celle de l’allemand Marcel Siem, vainqueur de l’Alstom Open de France en 2012, qui derrière cette première grande victoire a enchaîné de bons résultats pour pointer le bout de son nez au top-50 mondial, et faire quelques apparitions sur le PGA Tour.

Bridgestone
La société japonaise, dont le siège social est à Tokyo n’a pas procédé à de nouveaux recrutements en 2014, mais au contraire, a fidélisé son équipe. Avant la fin d’année 2013, leur principal action a été de confirmer Matt Kuchar pour quatre années supplémentaires, afin d’éviter de perdre l’un des joueurs  les plus talentueux sur le PGA Tour. Matt Kuchar sera toujours épaulé par Brandt Snedecker, le vainqueur de la Fedex Cup 2012, et Fred Couples, le vainqueur du Champions Tour 2013, à eux trois, de très grosses pointures aux USA.

Voilà, vous savez tout sur le jeu de chaises musicales du golf mondial.

Sinon, bin moi j’ai quitté le golf de Seyssins pour le golf de Charmeil. Mais c’est sur que ça aura moins d’impact sur le PGA Tour ou l’European Tour LOOOL

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *