European Tour et PGA Tour s’unissent

Ce vendredi, l’European Tour et le PGA Tour ont officialisé un accord d’association. Les 2 principales entités qui gèrent le golf mondial ne sont donc plus concurrents mais partenaires.

Rory McIlroy appelait déjà de tous ses voeux cette union en juin 2020 au sortir du 1er confinement. Voici ce qu’il disait à l’époque au moment de reprendre la saison 2020 sur le trône de n°1 mondial :

« Je suis évidemment inquiet de ce qui se passe sur le tour professionnel. C’est terrible de constater la situation financière liée à la pandémie après le drame sanitaire. Si je me sens concerné ? Oui, mais que puis-je faire ?… Cette période a démontré que le golf au plus haut niveau doit être simplifié… Je suis favorable à une fusion du PGA Tour et de l’European Tour. Cela fait longtemps que je le souhaite et j’espère le voir… Pour la bonne marche des deux circuits, il faut le faire. Mais bien… C’est ce que voulez faire le Premier Golf League mais ils s’y prennent mal. Plus que favoriser l’arrivée d’un autre acteur, il vaut mieux que les deux acteurs actuels s’entendent sur un avenir commun… Je verrais bien également que sur certains tournois, on puisse gagner aussi bien des points Fedex que des points Race to Dubai… ».

Vu l’année délicate que vit l’European Tour avec la crise du Covid-19, cette association n’est pas une surprise, mais cela reste quand même un évènement majeur.

Cet accord historique permettra aux deux grands circuits de « travailler ensemble sur des opportunités commerciales stratégiques, notamment en collaborant sur les droits médiatiques mondiaux dans certains territoires .

Dans le même temps, le PGA Tour acquiert une participation minoritaire dans European Tour Productions, la société de production de l’European Tour, qui produit et distribue du contenu à l’échelle internationale. Autre élément de poids, le commissaire de la PGA Tour, Jay Monahan, disposera d’un siège au conseil d’administration du Tour européen. Les deux circuits travailleront également en partenariat dans un certain nombre d’autres domaines, notamment les calendriers, les prize money et les possibilités de jeu pour leurs membres respectifs.

Le directeur du Tour européen Keith Pelley donnera en fin d’après-midi une conférence de presse pour livrer les détails de cet accord aux faux airs de Tour mondial.

“Des fiançailles avant un mariage…” la réaction de Pascal Grizot :

«C’était dans la logique des choses et c’est la meilleure solution pour le golf mondial selon moi. Les autres alternatives qui consistaient à faire entrer des fonds sous forme de participation auraient abouti à ce que les investisseurs exigent des résultats financiers avec le risque que l’argent ne soit pas réinvesti dans le développement du golf.

Le PGA Tour et l’European Tour sont les deux plus importantes associations et leurs fiançailles, avant peut-être un mariage, vont favoriser un circuit professionnel fort nécessaire à servir les intérêts de notre sport.»

Verra-t-on à terme un calendrier commun sur l’ensemble de la planète golf?

image_pdfimage_print