Danny Willett, la divine surprise du Masters

Le Masters 2016 a rendu un verdict plus que surprenant dimanche soir avec la victoire avec 3 coups d’avance de l’Anglais Danny Willett devant son compatriote Lee Westwood et le tenant du titre, l’Américain Jordan Spieth.

Danny_Willet_250Durant 4 jours, ce Masters a tenu toutes ses promesses et a été certainement le plus dramatique depuis longtemps. En dehors du final sur lequel je reviens plus bas, ça a commencé en fanfare avec un terrible 6 putts à moins de 2 m d’Ernie Els au trou n°1!! Son masters était déjà fini avant d ‘avoir commencé! Ensuite on a eu les noyades dans les rafales de vent des 2 premiers jours de Bubba Watson (qui passe le cut limite), de Jason Day, d’Adam Scott, de Victor Dubuisson. Sans compter tous les autres ténors qui ont été éjectés du cut le vendredi soir comme Dufner.

2 amateurs ont tenu la dragée haute au reste du champ de joueurs, Bryson DeChambeau et le Français Romain Lagasque, qui vont d’ailleurs passer pros dès lundi matin.

Nous avons eu droit aussi à 3 trous en 1 sur le 16, une première sur ce trou dans la même édition du Masters, dont 1 complètement improbable de Louis Oosthuisen (Shane Lowry et Davis Love III sont les deux autres joueurs)

Et bien sur le final a été haletant. Jordan Spieth menait de 5 coups en arrivant au trou n° 9. Mais comme le disait en direct Thomas Levet, attention à ne pas s’échapper trop tôt. Et c’est ce qui est arrivé. Il fit bogey aux 10 et 11 et cela annonçait la catastrophe à venir. Au trou n° 12, il mettait sa mise en jeu dans l’eau (une gratte sur le tee de départ), puis une autre sur le drop avec une gratte de débutant. Sa 3ème balle passait enfin l’obstacle d’eau, mais finissait dans le bunker de fond. Sortie de bunker-putt pour un terrible quadruple bogey qui ouvrait grand la porte à Danny Willet. Ce que celui-ci ne se fit pas prier pour refermer sur le nez de l’américain.

https://www.youtube.com/watch?v=fHk5AThiVes

On savait l’anglais en grande forme et en pleine progression, et il a été très solide de bout en bout, alors qu’une semaine avant il ne savait pas si il participerait, sa femme devant accoucher pendant la semaine du Masters. Ce qu’elle fit, mais avec 10 jours d’avance pour le plus grand bonheur du futur papa.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Vie de mère dit :

    c est spieth qui le perd plutot que Willet qui le gagne..et malgré ses boulettes spieth avait encore des chances de joué au moins un play off

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *