Patrick Reed remporte le Masters 2018

L’américain Patrick Reed a remporté le Masters 2018 avec 1 coup d’avance sur Rickie Fowler. Jordan Spieth complète ce podium entièrement américain.

Le Texan a tenu bon, rendant une carte de -1 à la fin du 4ème tour, pour résister aux assauts de ses 2 compatriotes lancés à ses trousses. Jordan Spieth a fait une remontée extraordinaire, frôlant avec une carte de -8 le record du parcours (-9) à cause d’un malheureux bogey au 18ème trou. Ricky Fowler a lui joué -5, mais a été comme trop souvent un peu trop timide sur ses attaques de greens.

L’irlandais Rory Mc Ilroy, parti en dernière partie avec Patrick Reed avec 2 coups de retard, a tenu son rang jusqu’à l’amen corner, mais quelques petites erreurs l’ont fait plonger au classement à la 5ème place à -9 (carte de +2 pour la journée).

Tiger Woods était bien sur très attendu, mais après une carte dans le par le samedi, il n’avait plus aucune chance de l’emporter, ce qui ne l’a pas empêché de rendre une carte sous le par à -3 dimanche, pour finir à à la 32ème place avec un score total de +1.




Anna Nordqvist met la main sur l’Evian Championship

Au terme du dernier Majeur féminin perturbé par le mauvais temps, c’est sous les trombes d’eau qu’Anna Nordqvist a remporté The Evian Championship au terme d’un play-off contre l’Américaine Brittany Altomare.

Partie avec 5 coups de retard sur la leader Moryia Jutanugarn, la suédoise a mené la charge pour jouer son dernier tour en 66 (-5) et prendre la tête du tournoi. Agée de 30 ans, elle a réussi quatre birdies et deux eagles, contre trois bogeys, pour prendre la tête en compagnie de Britanny Altomare, 11e comme elle samedi, avec un total de 204, soit 9 sous le par pour avoir le droit de partir en play-off sur le 18ème trou et finalement remporter son 2ème Majeur sous le déluge haut-savoyard.

Victorieuse de son premier tournoi majeur en 2009, au Championnat LPGA, Nordqvist est ainsi devenue la première joueuse à s’imposer en dépit d’un retard de cinq coups avant les 18 derniers trous. Elle devient aussi la première Européenne à gagner un Majeur et The Evian Championship depuis la Norvégienne Suzann Pettersen en 2013. Elle est la seule représentante du Vieux continent à s’imposer sur le circuit féminin, dominé par les Sud-Coréennes et les Américaines, cette saison.

Dimanche, la lutte finale a été de toute beauté. Nordqvist et Altomare ayant terminé avant les favorites, elles étaient ainsi quatre à pouvoir prétendre prendre la succession de la Sud-Coréenne Chun In-gee, seulement 18e cette année. Mais tour à tour, Lydia Ko, pourtant ancienne N.1 mondiale et couronnée à Evian en 2015, puis Moriya Jutanugarn craquaient pour laisser le surprenant duo se départager en barrage.

Si Lydia Ko a limité les dégâts, il n’en est pas de même pour les autres têtes d’affiche. Ainsi, la N.1 mondiale et vainqueur de l’ANA Inspiration, la première étape du Grand Chelem, Ruy So-yeon, n’est que 40e, à 11 coups de la tête. Kim In-kyung (British Open) et Park Sung-hyun (US Open), deux autres Sud-Coréennes, sont respectivement 10e et 26e, alors que l’Américaine Danielle Kang, couronnée au Championnat LPGA, a pris la 18e place, en compagnie de la championne sortante.

2 Françaises ont passé le cut, Joanna Klatten et Karine Icher. Avec +2 total, Klatten, suivie par de très nombreux spectateurs, termine dans le top 40 et devrait empocher près de 16 000 euros. Elle aussi accompagnée par de nombreux spectateurs, Karine Icher a malheureusement subi la loi du parcours haut-savoyard.
Six bogeys, un double au 12 et un seul birdie, pour une lourde carte de 78 (+7). La Castelroussine termine l’Evian Championship à +8 total.

Enfin, la Japonaise Ai Miyazato, victorieuse en 2009 et 2011 à Evian avant son entrée en Grand Chelem, a mis fin à sa carrière, à 32 ans, en prenant la 32e place.




Boineau et Gustavsson verront l’Evian Championship

Isabelle Boineau et Johanna Gustavsson se sont qualifiées pour l’Evian Championship en terminant respectivement 1ère et 2ème du Jabra Ladies Open, tournoi qualificatif pour l’Evian Championship.

La Française Isabelle Boineau (-7)  remporte le tournoi après un trou de play-off face à la Suédoise Johanna Gustavsson. Les deux joueuses empochent ainsi leur ticket pour l’Evian Championship et intègrent le champ très sélectif du 5e et dernier Majeur de la saison qui se déroulera du 14 au 17 septembre à l’Evian Resort Golf Club.

Sous un soleil de plomb qui n’aura jamais quitté la compétition, et après 3 tours intenses qui auront vu 120 joueuses représentant 28 nations s’affronter sur les greens évianais, Isabelle Boineau (28 ans) a su tirer son épingle du jeu. Auteur d’un très beau premier tour (67) et d’un solide deuxième tour (69), la Française a su assurer lors de cette ultime journée en rendant une carte de 70 qui lui ouvrait les portes du play-off face à Johanna Gustavsson. La jeune suédoise, auteur d’un superbe 66 aujourd’hui et d’un eagle remarqué au 15, n’aura pas su répondre au birdie de Boineau lors du premier trou de play-off.

En 2016, sa victoire au Ladies Scottish Open lui avait permis d’accéder au champ très fermé du Majeur où elle accrochait une 48e place. Cette première expérience, doublée par sa victoire lors du Jabra Ladies Open, devrait lui permettre d’envisager encore plus sereinement son prochain Evian Championship (14-17 septembre 2017).

Ravie à l’issue du tournoi, Isabelle Boineau s’est associée à l’ensemble des joueuses qui ont salué la qualité du parcours de l’Evian Resort Golf Club après une nouvelle salve de travaux et de transformations pendant l’hiver. « Bravo à Adrien, le greenkeeper, les greens étaient top. J’ai rentré beaucoup de putts (rire) ». Et sa rivale, Johanna Gustavsson, d’ajouter : « Je me sens vraiment bien sur ce parcours. Un parcours tellement fantastique ! Je n’en reviens pas, je vais jouer un Majeur ».

Aux côtés de Jabra, qui s’investit toujours plus dans le golf féminin, Société Générale a soutenu, une fois encore,  les qualifications de l’Evian Championship en apportant une aide financière aux deux joueuses sélectionnées qui intègrent la Team Société Générale.




Alexander Levy et Joël Stalter à l’US Open

2 joueurs français sur les 12 engagés ont réussi à se qualifier hier pour l’US Open, à l’issue des 36 trous de qualification disputés sur le parcours du Walton Heath Golf Club, Alexander Lévy et Joël Stalter.

Grégory Bourdy est passé tout près de les accompagner, il a manqué le coche lors d’un play off.  Auteur d’un finish magnifique (4 birdies sur les 6 derniers trous), l’élève d’Olivier Léglise était 12e et partait en play-off avec sept autres joueurs pour quatre places disponibles. Un petit peu plus tard il n’était plus que trois pour deux places mais un double bogey de Bourdy allait lui coûter la qualif’.

Epoustouflant dans la matinée sur le New Course du Walton Heath Golf Club, Levy enquillait 7 birdies pour un eagle et avait déjà quasiment assuré la qualif’ avant d’aborder le deuxième 18 dans l’après-midi. Le 75e joueur mondial gérait ensuite parfaitement sa partie sur le Old Course. Dans le Par après 12 trous, il rentrait 4 birdies et 1 bogeys pour pour finir sur une carte de 69 (-3). A -12 total, le vainqueur du dernier Volvo China Open prend finalement la 3e place de ces qualifications et disputera donc son 2e US Open. Pour sa première en 2015, il avait pris la 27e place à Chambers Bay.

Ce sera en revanche une grande découverte pour Joël Stalter. Promu cette saison sur le Tour européen, l’ancien étudiant de Berkeley était dans les clous après sa carte de 68 (-4) rendue dans la matinée. Mais il allait faire encore mieux dans la foulée avec sept birdies, un eagle et deux bogeys sur le Old Course (65, -7). A -11 total, il prend finalement la 4e place des qualifications et débutera donc en Majeur dans deux semaines du 15 au 18 juin.




Masters 2017, Sergio Garcia enfin !

L’espagnol Sergio Garcia a enfin remporté son premier titre en majeur et pas n’importe lequel : le Masters à Augusta!!

Parti en tête le dernier jour à égalité à -6 avec l’anglais Justin Rose, ils se sont livré une bataille mémorable sur les 19 trous de ce dernier jour. Oui 19 trous car il a fallu un trou de playoff pour les départager dans le soleil couchant d’Augusta.

Sergio prenait rapidement 2 puis 3 coups d’avance au 5, puis Justin mis la machine à birdies en marche pour en enquiller 3 de suite (6-7-8). On pensait même que la cause était entendue quand l’espagnol faisait 2 bogeys de rang aux 10 et 11. Au 13, il sauvait même le par après avoir mis sa balle dans l’obstacle d’eau pour avoir voulu passer au dessus des arbres. L’Anglais n’en profitait pas en ratant le putt pour birdie à mois de 2 mètres du trou. L’alerte avait été chaude et reboosté par sa réussite, il faisait birdie-eagle aux 14-15 pour revenir à égalité. Ensuite il ne put faire mieux que le par jusqu’au 18, alors que Justin alternait birdie et bogey au 16-17, puis par au 18 pour s’offrir un playoff, alors que Sergio ratait lui aussi à 2M le putt de la victoire.

Retour au 18 pour le playoff et cela tourna très vite à l’avantage de Sergio. Justin drivait dans les arbres à droite alors que Sergio mettait un missile pleine piste, recentrage de l’anglais puis 3ème coup à 4 mètres du mât alors que Sergio était sur le green à 2,50 M du trou. 2 putts de l’anglais plus tard et un birdie de l’espagnol scellaient cette magnifique victoire tant attendue pour Sergio Garcia, qui quittait définitivement la veste de meilleur joueur sans avoir gagné de Majeur pour enfile la veste verte de vainqueur de Majeur, le Masters d’Augusta.

Revivez ci dessous le film de sa victoire.




In Gee Chun remporte The Evian Championship

csm_in_gee_chun_d1223bc45dLa Coréenne du Sud In Gee Chun a remporté dimanche The Evian Championship, sur le score de -21, avec 4 coups d’avance sur deux autres Coréennes, So Yeon Ryu et Sung Yung Park.

Rookie sur le LPGA Tour, Chun a également battu le record du score le plus bas après avoir mené du début à la fin ce 5ème Majeur de l’année. Les scores les plus bas avant elle avaient été -19 plusieurs fois depuis 1999.

C’est son deuxième titre en majeur. Elle rejoint sa compatriote Se Ri Park comme étant la 2ème à remporter ses 2 premiers tournois dans des majeurs.

Lydio Ko a donc laissé son titre obtenu l’an passé mais elle a remporté le Rolex Annika MAjor Award qui récompense la meilleure joueuse de l’année dans les 5  Majeurs.

La suprématie asiatique sur le golf féminin se confirme donc puisque dans les 10 premières, on retrouve 8 joueuses asiatiques dont 5 Coréennes, 1 Chinoise et 1 Thaïlandaise, pour seulement 1 Canadienne et 1 américaine.

Les 4 françaises engagées qui ont toutes passé le cut (une 1ère à Evian) finissent loin : Karine Icher 30ème à -1, Isabelle Boineau et Johanna Klatten 48èmes à +3, Céline Herbin 69ème à +10.

14363792128191836219




Le golf aux JO a été crédible

Rio-2016-300x212Tout le monde se posait la question de la crédibilité du golf aux Jeux Olympiques de Rio suite aux nombreuses défections des joueurs de top niveau. Eh bien la réponse a été claire et nette.

Avec la victoire en hommes de Justin Rose et celle en femmes de InBee Park, complétés par les podiums respectifs (Rose – Stenson – Kuchar et Park – Ko – Feng), soit à chaque fois 3 top 10 mondial, le golf a prouvé qu’il avait bien sa place dans le concert mondial de l’olympisme.

De plus le spectacle proposé aussi bien en hommes qu’en femmes a été au delà de toutes les espérances, avec un niveau de jeu incroyablement élevé et une dernière journée où tout pouvait encore se passer, personne n’ayant pris définitivement les devants sur ses concurrents.

Seule la formule de jeu pourrait être à revoir pour la prochaine édition à Tokyo en 2020, beaucoup de joueurs ayant dit avoir une préférence pour une compétition par équipe type match play en 4 balles ou foursomes, comme en Ryder Cup.

 




Dustin Johnson, enfin !

dj-jacknicklaus-200L’américain Dustin Johnson a remporté le 116ème US Open disputé à Oakmont. Enfin, serait-on tenté de dire, au vu du nombre fois où il est passé à coté de très très peu.

Cette fois ci il a quasiment mené le bal tout le long, toujours dans les 5 premiers au leaderboard. Parti avec 4 coups de retard sur l’Irlandais Shayne Lowry, il a patiemment refait son retard pour prendre la tête au trou N°10 et ne plus la lâcher. Mais même encore cette année il a fallu que le sort s’en mêle et c’est sur un scénario invraisemblable que le grand américain a réussi remporter la victoire.

On va finir par appeler ça le « Dustingate ». Voyez donc (tiré de l’Equipe de ce jour).

Tout le monde se souvient de Whistling Straits 2010. À la lutte avec Bubba Watson et Martin Kaymer, Dustin Johnson croit partir en playoff de cet USPGA. Sauf que les arbitres le rattrapent. Sur le 18, l’Américain aurait, durant sa routine, posé le club dans un bunker, ce qui est formellement interdit. La pénalité est officialisée, DJ ne jouera pas le playoff. Ce scénario aurai bien pu se répéter dimanche.

Sur le green du 5 de l’Oakmont Country Club, la balle du futur vainqueur de l’US Open semble bouger. Il s’interroge, en parle à l’arbitre : qui est en faute, sa position à l’adresse ou les greens glissants du parcours ? Aucune sanction n’est annoncée, le jeu se poursuit. Pourtant, au départ du 12, les arbitres l’informent de la procédure à suivre : après son dernier tour, Dustin Johnson devra expliquer si oui ou non il a touché la balle. Si tel est le cas, il sera sanctionné d’un coup de pénalité. À ce moment, il possède un coup d’avance sur Shane Lowry, et forcément cet imbroglio va induire un début de doute dans l’esprit du champion américain.
Finalement, après que tous ses adversaires se soient écroulés un à un (Sergio Garcia, Scott Piercy et Shane Lowry), il sera sanctionné d’un coup de pénalité sans conséquence, au sortir de son 18 trous. Le nonuple vainqueur sur le PGA Tour s’impose en -4, trois coups devant Jim Furyk, Scott Piercy et Shane Lowry (-1). Dustin Johnson a pris sa revanche sur 2015 également. L’année dernière à Chambers Bay, il avait raté deux putts sur le dernier green, le premier pour la gagne, le second pour un playoff avec le futur lauréat, Jordan Spieth. Tous les coups du sort intègrent désormais la bibliothèque des souvenirs qui construisent un champion. Dustin Johnson est devenu cette nuit un vainqueur Majeur.

Juste logique au vu de son immense talent.

N’oublions pas notre français Gregory Bourdy qui finit 18ème à +6, après avoir été durant quelques trous en tête de cet US Open vendredi lors du 2ème tour. Ni Romain Wattel, qui a passé le cut et finit 63ème à +17. Le 3ème français au départ jeudi était Gary Stal, qui malheureusement pour luia  raté le cut d’un petit point.