Gary Woodland remporte l’US Open

L’Américain Gary Woodland a remporté dimanche l’US Open sur le parcours de Pebble Beach en devançant le tenant du titre Bruce Koepka de 3 coups. C’est son 1er Majeur en carrière.

Koepka qui espérait conquérir une troisième fois de suite l’US Open, n’a donc pas vu son rêve se réaliser. L’exploit de Willie Anderson n’a donc pas été égalé. Entre 1903 et 1905, ce golfeur américain d’origine écossaise avait enchaîné trois victoires consécutives à l’US Open. Il finit 2ème, comme lors du masters à Augusta.
Il a pourtant attaqué, et fait ce qu’il avait dit la veille, devant les micros des journalistes. C’est-à-dire mettre la pression sur Gary Woodland et Justin Rose qui étaient devant lui. Ses cinq premiers trous furent tout simplement impressionnants de maîtrise et d’adresse avec quatre birdies.

Justin Rose, lui, n’a pas supporté cette pression avec une journée à oublier ponctuée de six bogeys. Ça faisait beaucoup pour espérer inscrire son nom au palmarès du 119e US Open. Même constat pour Rory McIlroy qui, dès le deuxième trou, perdit toute illusion avec un double bogey.

Quant à Tiger Woods, il a connu une semaine difficile sur ce parcours sur lequel il avait en 2000 explosé tout le monde en gagnant avec 15 coups d’avance. Seule éclaircie, ses 9 derniers trous de dimanche où il joue -4, lui permettant enfin de battre le parcours à -2 pour la journée.

 

 




Antoine Rozner double la mise sur le Challenge Tour

Le Français Antoine Rozner a réalisé ce week end un exploit sur le Challenge Tour. Après s’être imposé la semaine dernière en Espagne, il a réalisé le doublé cette semaine à Prague. Cela n’était plus arrivé depuis 2012.

Il s’est imposé avec 7 coups d’avance devant son compatriote Mathieu Feinasse. En menant le samedi soir, une situation inédite pour lui, le Racingman de 26 ans a assumé sa situation de leader en remportant largement ce Prague Challenge.

En compagnie de Mathieu Fenasse lors de cette partie finale, sous le froid et la pluie tchèque, Rozner ignorera les conditions difficiles pour creuser l’écart dès l’aller. Neuf premiers trous en -2, histoire de prendre quatre longueurs d’avance sur son compatriote. Contrairement à l’Espagne, cette fois pas de coup de wedge «boité» pour sceller la victoire, mais une approche un peu heureuse heurtant la balle de son partenaire sur le green du 11.
Son bogey au 16 ne changera rien, personne derrière lui ne produisant d’attaque significative. Antoine Rozner s’impose finalement en -17, d’un birdie au 18 et d’un 68, meilleur score du jour ex-aequo. La panoplie complète d’un vainqueur incontestable.

Réaction du vainqueur : « Je n’ai pas de mots. Je viens de passer deux semaines incroyables, en jouant sans doute le meilleur golf de ma vie. Maintenant le but est de gagner la 3e victoire (pour monter directement, ndlr). Quant à mon 68 d’aujourd’hui, vues les conditions, je me mets 10/10 ! »

Petite vidéo des ses exploits.




Exercice du mois – 04-2019

4ème exercice du mois pour 2019 de Guillaume : grand jeu, prêt, armez, swinguez

Voici un exercice qui vous permettra d’obtenir un bon plan de swing. Vous obtiendrez des frappes puissantes et régulières .

Pour corriger :

– Une montée incorrecte

Pour améliorer :

– Le plan de swing (notamment à mi-backswing)
– La rotation

Matériel utilisé :

– Un fer 7
– Des balles
– Un tee
– Un second club

Comment vous organiser :

Vous pouvez jouer vos balles sur tee. Placez-vous à l’adresse normalement, puis positionnez le second club sur la ligne de vos pieds ou un tout petit peu en arrière de celle-ci. Enfin placez votre fer 7 parallèle au club qui est au sol. Vous êtes prêt pour réussir cet exercice.
L’objectif de cet exercice est de réaliser des swings à partir de cette position.

Des repères pour réussir l’exercice

– Au sommet du backswing, votre dos est tourné face à la cible
– Votre épaule gauche est sous le menton, elle pointe derrière la balle
– Votre jambe droite reste fléchie tout au long du mouvement
– Ressentez une mise en tension progressive initiée par l’enroulement du côté gauche autour du côté droit

Et pour finir, la petit vidéo explicative qui va bien.




15ème Majeur pour Tiger Woods au Masters

Beaucoup l’espéraient, énormément craignaient de ne plus jamais vivre cela, mais Tiger Woods a déjoué tous les pronostics les plus sombres en remportant dimanche son 15ème Majeur, le plus prestigieux des 4 Majeurs, le Masters.

Parti dimanche à -11 avec 2 coups de retard sur Francesco Molinari et à égalité avec Tony Finau, le Tigre a patiemment tissé sa toile pour faire craquer ses rivaux. Il avait encore 3 coups de retard au 12, fameux petit par 3 de l’Amen Corner, quand il vit l’Italien mettre sa balle dans l’eau alors que lui mettait sa balle au sec au milieu du green. Finau aussi voyait sa balle retrouver celle de Molinari au fond du lac. 1 par et 2 double bogeys plus tard et il n’avais plus qu’un coup de retard.

Au 15, même scénario pour l’italien qui après un mauvais drive, se recentra trop long  et se retrouva dans les spectateurs, balle posée sur de l’herbe écrasée. Sur son approche il avait la malchance de voir sa balle toucher une pomme de pin et finir sa balle une nouvelle fois au milieu de l’eau. Drop puis 2 putts pour double bogey alors que Tiger Woods assurait le birdie pour prendre définitivement la tête du tournoi.

Une merveille de fer 8 au 16 posée à 50 cm du trou lui assurait 2 coups d’avance sur son principal rival du moment, son compatriote Brooks Koepka qui jouait dans la partie devant lui.

Il ne lui restait plus qu’à assurer le par au 17 et même si Koepka finissait avec un birdie au 18, il avait un matelas suffisant pour se permettre un bogey sur le dernier trou ce qu’il fit par la faute d’un coup de bois 3 au départ trop assuré qui finit à droite en bordure du rough, ne lui permettant pas d’aller chercher le green en 2. une approche et 2 putts plus tard, Tiger Woods pouvait lever les bras et laisser éclater sa joie, devant la foule en délire et sous les yeux de sa maman Kutilda et de ses enfants qui le voyaient gagner un majeur pour la 1ère fois.

Je vous propose de revivre ces derniers instants ainsi que la remise de la veste verte dans la petite vidéo ci dessous (désolé pour l’image qui bouge mais c’est pas facile avec un smartphone à bout de bras).




Exercice du mois – 03-2019

3ème exercice du mois pour 2019 de Guillaume : grand jeu, un swing pieds joints.

Peut-être un des meilleurs exercices au monde.
A faire et à refaire régulièrement, cet exercice vous aidera à sentir le rôle des bras et favorisera la fluidité de votre mouvement.

Pour corriger :

– Un déplacement latéral du corps (un bas du corps qui bouge trop)
– Des frappes irrégulières
– Un swing en force

Pour améliorer :

– Le contact
– La dissociation du haut du corps
– Le rythme

Matériel utilisé :

– Un petit club fer 9 ou fer 7
– Un tee
– Des balles de practice
– De la coordination

Comment vous organiser :

L’objectif de cet exercice est de réaliser des swings en conservant cette position.

Des repères pour réussir l’exercice

– Réalisez l’exercice avec un rythme lent, soyez relâché
– Adoptez une pression légère pour votre prise
– Fouettez la balle en essayant de ressentir le poids de la tête de club
– Faîtes travailler davantage les bras que le buste
– Pour bien réussir cet exercice vous devez le réaliser sans perdre l’équilibre
– Ne bloquez pas vos hanches durant la traversée, elles finissent face à la cible

Et la petite vidéo explicative pour bien terminer.




Les nouvelles règles 2019 en vidéo

Vous le savez tous, beaucoup de règles de golf ont changé cette année. Je vous propose d’en voir 9 importantes, expliquées en vidéo.

Vous pouvez aussi télécharger ces 20 règles sous forme de fiche mnémotechnique en cliquant ici afin de vous en faire une aide précieuse sur le terrain.

Merci à Joël de Mon coach de golf pour cette vidéo et cette fiche.




Rory McIlroy s’octroie le Players

L’Irlandais n’aurait pas pu souhaiter meilleur dénouement le jour de la Saint-Patrick, la fête de tous les Irlandais, qu’en remportant ce que l’on appelle le 5ème Majeur, le Players Championship.

L’ancien N.1 mondial a rendu une dernière carte de 70 (-2) pour un total de 272 (-16) et a empoché sur le prestigieux parcours du TPC Sawgrass le 15e titre PGA de sa carrière. Il a devancé d’un coup l’Américain Jim Furyk, 2e (273, -15) et deux coups l’Anglais Eddie Pepperell et le Vénézuélien Jhonattan Vegas, 3e ex aequo (274, -14).

Grâce à cette victoire il rejoint le club très fermé des joueurs ayant remporté 15 titres avant leurs 30 ans : Jack Nicklaus et Tiger Woods.

A 1 mois du Masters, seul Majeur qui manque à son palmarès, il envoie un signal fort aux autres joueurs en se plaçant comme favori naturel.

 « Cela fait quelques semaines déjà que je tourne autour de la victoire, cela m’a aidé, car je me sens de plus en plus en confiance », a expliqué le Nord-Irlandais, qui s’était déjà classé cinq fois dans le top 10 d’une épreuve PGA cette année.

Mais rien n’a été facile pour l’ex n° 1 mondial qui partait avec un coup de retard sur la tête. Très vite, comme la quasi-intégralité du champ, Rors pliait face aux conditions délicates balayant la scène. Balle dans l’eau dès le 4 et double bogey, +2 après huit trous, ses chances étaient de plus en plus minces. Mais le cador de l’Ulster ne comptait pas laisser une nouvelle chance de succès lui filer entre les pattes un dimanche. Birdies aux 9, 11 et 12 pour prendre seul la tête à 15 sous le par. Un par vendangé au 14 (putt de 1m30 manqué) laissait pourtant planer les fantômes de ses récents échecs dominicaux. Sauf qu’une nouvelle fois deux birdies aux 15 et 16 puis deux solides pars pour finir permettaient à Rory de repartir avec le trophée tant attendu.

Les highlights de Rory lors de ce dernier tour.




Exercice du mois – 02-2019

2ème exercice du mois pour 2019 de Guillaume : le petit doigt pour la vitesse au grand jeu.

Un petit exercice très facile à réaliser et qui va vous permettre de gagner en vitesse de tête de club. Vous obtiendrez plus de fluidité.

Pour corriger :

– Un manque de lancer

Pour améliorer :

– La longueur de vos trajectoires
– Ressentir le poids de votre tête de club

Matériel utilisé :

– Tous les clubs du sac
– Des balles de practice
– Un petit doigt très obéissant

Comment vous organiser :

Prenez une prise main gauche pour les droitiers sans l’auriculaire vous n’avez plus de pression avec ce doigt là sur votre grip. Placez-vous à l’adresse normalement vous est prêt.
L’objectif de cet exercice est de réaliser des swings en conservant cette prise tout au long du mouvement.

Des repères pour réussir l’exercice

– Laissez jouer davantage le club ne cherchez pas à le contrôler
– Ressentez le poids de la tête de club tout au long du swing (plus particulièrement pendant la traversée)
– Vous n’arrachez plus le club au démarrage
Découvrez des nouvelles sensations :
 Vous giflez la balle sans effort
 Vous améliorez la fluidité de votre swing

Et pour terminer comme d’habitude, la petite vidéo explicative qui va bien. Bon golf à tous.