The Open, à Portrush 68 ans après

Jeudi 18 juillet démarrera la 148ème édition de l’Open Britannique, que tout le monde appelle The Open, sur le parcours nord-irlandais du Royal Portrush. Et ce ne sera que la 2ème fois en 160 ans que ce parcours accueillera ce Majeur, 68 ans après la 1ère fois, en 1951.

D’habitude l’alternance des parcours se jouait entre l’Ecosse et l’Angleterre. Ce retour en « grâce » est dû en grande partie à la fin des trente années de plomb durant lesquelles catholiques et protestants s’entre-déchirèrent (3 600 morts), mais aussi par l’effort décuplé des responsables du Royal Portrush Golf Club d’améliorer leurs infrastructures devenues obsolètes pour accueillir un événement mondial tel que The Open.

Mc Dowell, Mc Ilroy et Clarke jouent à domicile

Une 148e édition par conséquent pas comme les autres pour Rory McIlroy, Graeme McDowell et Darren Clarke, les plus illustres golfeurs nés en Ulster et tous vainqueurs en tournois Majeurs. Le premier, lauréat de l’Open britannique 2014 au Royal Liverpool, connaît ainsi parfaitement les lieux. A 16 ans seulement, il y signait le record du parcours en claquant un monstrueux 61 (-11). Le deuxième, né le 30 juillet 1979 à… Portrush et victorieux de l’US Open 2010 à Pebble Beach (Californie), est toujours membre éminent de ce même Royal Portrush Golf Club. Quant au troisième, vainqueur du British 2011 au Royal St George’s, il a grandi à Dungannon, à moins d’une heure de Portrush.

Attention au Calamity Corner

Le par 71 long de 7 344 yards (6 715 mètres) du Royal Portrush Golf Club (Dunluce Links), qui, pour l’anecdote, emprunte deux trous du Valley Links, l’autre dix-huit trous du complexe, a cette particularité d’être sorti de terre en 1888 et d’avoir été imaginé par le mythique Old Tom Morris, pionnier du golf, vainqueur à quatre reprises d’un British encore embryonnaire (1861, 62, 64 et 67). Il a été ensuite savamment « relooké » par Harry Colt dans les années 1930. A l’image du postage stamp à Troon, le tout petit par 3 du 8 (112 mètres), Portrush propose lui aussi un par 3 atypique (le 16), long de… 215 mètres sans le moindre bunker aux alentours mais posé au sommet d’une butte pas franchement accueillante. Savoureusement appelé Calamity Corner, il risque fort de constituer un endroit clé durant les quatre tours.

4 français dans le champ

Alexander Levy, Michaël Lorenzo-Vera, Romain Langasque, Benjamin Hébert (dernier qualifié dimanche dernier) seront sur le parcours. Alexander Levy n’a franchi qu’un seul cut lors de ses huit dernières sorties sur le Tour européen (au Belgian Knockout), ne postant que deux cartes dans les 60 en seize tours. L’occasion est par conséquent toute trouvée d’inverser la tendance, d’autant qu’en trois participations au British (2015, 17, 18), le Varois n’a jamais passé le cut. En revanche, pour Michaël Lorenzo-Vera, Romain Langasque et Benjamin Hébert, la période est plutôt faste. Le Basque, 62e à Birkdale en 2017 pour ses débuts, reste sur une deuxième et une neuvième places (en Andalousie et en Irlande). Mieux, il n’a pas raté un seul week-end depuis le Dubaï Desert Classic fin janvier. L’Azuréen, lui, a d’ores et déjà assuré son droit de jeu pour 2020, allors qu’il avait dû passer par les Cartes européennes en novembre dernier. Il vient ainsi de finir seul troisième du Scottish Open avant de grimper dans la foulée à la 13e place de Race. Ce sera son second British après 2015 à St Andrews et une 65e place finale. Et que dire du Briviste, battu au 3e trou de playoff de ce même Scottish Open par l’Autrichien Bernd Wiesbergeraprès avoir eu un putt d’un mètre cinquante pour débloquer enfin son compteur sur l’European Tour… En se qualifiant pour Portrush, il a cependant validé sa carte pour 2020. Présent en 2008 au Royal Birkdale en tant qu’amateur (cut manqué), Hébert cherchera à consolider sa place au sein du top 10 de la Race (9e).

Suivre The Open à la télévision

Jeudi 18 juillet, 1er tour : 07h30 (Golf +) ; 13h00 (Canal + Sport)

Vendredi 19 juillet, 2e tour : 07h30 (Golf +) ; 13h00 (Canal + Sport)

Samedi 20 juillet, 3e tour : 11h00 (Golf +) ; 13h00 (Canal + Sport)

Dimanche 21 juillet, 4e tour : 10h00 (Golf +) ; 13h45 (Canal +)




Gary Woodland remporte l’US Open

L’Américain Gary Woodland a remporté dimanche l’US Open sur le parcours de Pebble Beach en devançant le tenant du titre Bruce Koepka de 3 coups. C’est son 1er Majeur en carrière.

Koepka qui espérait conquérir une troisième fois de suite l’US Open, n’a donc pas vu son rêve se réaliser. L’exploit de Willie Anderson n’a donc pas été égalé. Entre 1903 et 1905, ce golfeur américain d’origine écossaise avait enchaîné trois victoires consécutives à l’US Open. Il finit 2ème, comme lors du masters à Augusta.
Il a pourtant attaqué, et fait ce qu’il avait dit la veille, devant les micros des journalistes. C’est-à-dire mettre la pression sur Gary Woodland et Justin Rose qui étaient devant lui. Ses cinq premiers trous furent tout simplement impressionnants de maîtrise et d’adresse avec quatre birdies.

Justin Rose, lui, n’a pas supporté cette pression avec une journée à oublier ponctuée de six bogeys. Ça faisait beaucoup pour espérer inscrire son nom au palmarès du 119e US Open. Même constat pour Rory McIlroy qui, dès le deuxième trou, perdit toute illusion avec un double bogey.

Quant à Tiger Woods, il a connu une semaine difficile sur ce parcours sur lequel il avait en 2000 explosé tout le monde en gagnant avec 15 coups d’avance. Seule éclaircie, ses 9 derniers trous de dimanche où il joue -4, lui permettant enfin de battre le parcours à -2 pour la journée.

 

 




US Open 2019, les horaires de diffusion

L’US Open 2019, 3ème Majeur de l’année,commence aujourd’hui sur le parcours mythique de Pebble Beach en Californie. Malgré le décalage horaire important (9h), voici pour les couche-tard les horaires de diffusion sur les chaines du groupe Canal.

Jeudi 13 juin : 1er tour
21h – 4h30 sur Golf +
Codiffusion sur Canal+ Sport : 00h – 4h30

Vendredi 14 juin : 2e tour
21h – 4h30 sur Golf +
Codiffusion sur Canal+ Sport : 23h45 – 4h30

Samedi 15 juin : 3e tour
20h30 – 4h sur Golf +
Codiffusion sur Canal+ Sport : 23h45 – 4h

Dimanche 16 juin : 4e tour
20h30 – 4h sur Golf +
Codiffusion sur Canal+ Sport : 20h45 – 22h30
Codiffusion sur Canal+ : 22h30 – 2h

Sur le site L’Équipe

Reportages, analyses, vidéos… Notre envoyé spécial à Pebble Beach, Guillaume Dufy, et le reste de la rédaction vous feront vivre l’US Open sur notre site Web.




USPGA, Tiger Woods favori ?

L’édition 2019 de l’USPGA commence aujourd’hui sur le célèbre parcours de Bethpage Black, sur lequel le Tigre a déjà gagné. Pour autant peut-on le considérer comme le favori de ce Majeur, lui qui n’a pas joué depuis sa victoire au Masters.

Petite vidéo explicative.

De plus, on le sait, Tiger ne joue jamais énormément sur une saison et sait se gérer en vue des Majeurs qui arrivent. C’est ce qu’expliquent Thomas Levet et Adrien Toubiana sur Golf Plus.

Pour tout voir et tout savoir, rendez-vous dès ce soir 19h sur Golf Plus.




7e édition de la Golfy Cup Catalogne

Pour la septième année, Golfy organisera du 3 au 10 novembre prochain la Golfy Cup Catalogne, une semaine de compétition sur les plus beaux parcours de la Costa Brava.

Le rendez-vous tant attendu par de nombreux passionnés est pris : 480 joueurs se retrouveront du 3 au 10 novembre prochain sur les 6 parcours Golfy situés sur la Costa Brava (Peralada, Torremirona, PGA Catalunya Tour Course, Emporda Links Course, Pals, et Aro-Mas Nou). Chaque jour, les 6 groupes de 80 golfeurs joueront sur un parcours différent, en forme scramble à 2 stableford.

Au programme de chaque journée : des superbes cadeaux de départ, une collation gourmande à mi-parcours, un concours d’approches et une remise des prix pour chaque groupe de 80 joueurs. A la fin de ce marathon de golf, la soirée de clôture se tiendra au Château de Peralada, où un dîner typiquement catalan attendra les participants. La remise des prix richement dotée récompensera les meilleurs joueurs en brut et net, dans 3 séries.

La Golfy Cup Catalogne est l’un des événements majeurs du golf amateur en France, et regroupe de nombreux fidèles de la première heure, venus des quatre coins de France mais aussi de Suisse, de Belgique, du Royaume-Uni, … Sport, convivialité et bonne humeur garantis !

Tarifs : de 1.100 € à 1.400 € par personne en fonction de l’hébergement, incluant : cocktail de bienvenue, hébergement avec petits déjeuners, journées golf (cadeaux d’accueil, green-fee, collation sur le parcours, concours d’approche, remise des prix), soirée de clôture

Le programme est disponible ici.

Le bulletin d’inscription est disponible ici.

La vidéo de l’édition 2018




Jouer l’USPGA en voiturette c’est possible

Le prochain majeur dérogera à la règle qui veux que les joueurs jouent à pied, accompagnés de leur caddies, en autorisant John Daly à utiliser une voiturette lors de l’US PGA.

Touché au genou, John Daly a reçu l’autorisation de disputer l’US PGA en voiturette de golf.

Opéré du ménisque cet hiver et au genou rongé par l’arthrite, John Daly a reçu l’autorisation de disputer le prochain USPGA en voiturette. Âgé de 53 ans, l’Américain est qualifié pour le 2e tournoi majeur de la saison via sa victoire dans cette même épreuve, en 1991.

» Mon genou est foutu, déclare-t-il,  j’ai de l’arthrose et je suis incapable de marcher plus de 6 trous… s’il n’y a pas de côte à grimper « .

Organisatrice du tournoi qui se déroulera dès jeudi prochain à Bethpage, la PGA of America et son comité médical ont « étudié puis approuvé » la demande, tout en précisant dans son communiqué paru mardi que ladite voiturette n’aura pas de toit.

Un cas unique en Grand Chelem depuis l’US Open 2012, quand Casey Martin fut autorisé, à la suite d’une décision de justice, à se véhiculer en golf cart sur le parcours. Sauf qu’à la différence de Daly, il s’agissait là d’un handicap de naissance à la jambe droite.

Par contre je ne suis pas sur qu’il ait le droit d’utiliser la voiturette ci dessous :




15ème Majeur pour Tiger Woods au Masters

Beaucoup l’espéraient, énormément craignaient de ne plus jamais vivre cela, mais Tiger Woods a déjoué tous les pronostics les plus sombres en remportant dimanche son 15ème Majeur, le plus prestigieux des 4 Majeurs, le Masters.

Parti dimanche à -11 avec 2 coups de retard sur Francesco Molinari et à égalité avec Tony Finau, le Tigre a patiemment tissé sa toile pour faire craquer ses rivaux. Il avait encore 3 coups de retard au 12, fameux petit par 3 de l’Amen Corner, quand il vit l’Italien mettre sa balle dans l’eau alors que lui mettait sa balle au sec au milieu du green. Finau aussi voyait sa balle retrouver celle de Molinari au fond du lac. 1 par et 2 double bogeys plus tard et il n’avais plus qu’un coup de retard.

Au 15, même scénario pour l’italien qui après un mauvais drive, se recentra trop long  et se retrouva dans les spectateurs, balle posée sur de l’herbe écrasée. Sur son approche il avait la malchance de voir sa balle toucher une pomme de pin et finir sa balle une nouvelle fois au milieu de l’eau. Drop puis 2 putts pour double bogey alors que Tiger Woods assurait le birdie pour prendre définitivement la tête du tournoi.

Une merveille de fer 8 au 16 posée à 50 cm du trou lui assurait 2 coups d’avance sur son principal rival du moment, son compatriote Brooks Koepka qui jouait dans la partie devant lui.

Il ne lui restait plus qu’à assurer le par au 17 et même si Koepka finissait avec un birdie au 18, il avait un matelas suffisant pour se permettre un bogey sur le dernier trou ce qu’il fit par la faute d’un coup de bois 3 au départ trop assuré qui finit à droite en bordure du rough, ne lui permettant pas d’aller chercher le green en 2. une approche et 2 putts plus tard, Tiger Woods pouvait lever les bras et laisser éclater sa joie, devant la foule en délire et sous les yeux de sa maman Kutilda et de ses enfants qui le voyaient gagner un majeur pour la 1ère fois.

Je vous propose de revivre ces derniers instants ainsi que la remise de la veste verte dans la petite vidéo ci dessous (désolé pour l’image qui bouge mais c’est pas facile avec un smartphone à bout de bras).




The Evian Championship, retour en été pour ses 25 ans

En cette semaine de 1er Majeur de l’année sur le PGA Tour avec le Masters, on ne peux pas occulter les nouvelles du seul Majeur se déroulant en France, The Evian Championship.

Pour ses 25 ans, l’Evian Championship signe son grand retour au coeur de l’été. Du 25 au 28 juillet 2019, l’unique étape du Grand Chelem en Europe continentale accueille les 120 meilleures golfeuses du monde, sélectionnées selon des critères très rigoureux. Cette édition anniversaire du Majeur est placée bien sûr sous le signe de l’excellence sportive, grâce à la qualité de son plateau et de son parcours, avec une dotation globale portée à 4 100 000 $.

Côté parcours, l’Evian Resort Golf Club, encore plus spectaculaire avec le trou 13 raccourci en par 4 et le trou 18 retravaillé en par 5, offre un théâtre à la hauteur de l’événement, au coeur d’une nature magnifiée en cette saison.
Ces 25 ans sont aussi l’occasion de souligner le rôle sociétal et l’implication jamais démentie de l’Evian Championship dans le rayonnement du golf féminin mondial, au plus près des athlètes ; et ce, dès la création du tournoi par Antoine et Franck Riboud en 1994. Un rôle moteur qui perdure également avec l’engagement fort auprès des jeunes pour révéler les

talents de demain, comme en témoignent l’attribution des wildcards ou les événements
dédiés (Evian Championship Juniors Cup, Haribo Kids Cup, Evian Junior Event…).
Au-delà de la compétition, les 25 ans offrent une grande fête du golf pour tous les spectateurs, public averti mais aussi touristes curieux de participer à un événement sportif mondial pendant les vacances. De nouveaux packages, comme le Pass Famille ou le Pass Groupe, permettent à tous de vivre le tournoi, ses à-côtés et ses animations inédites dans les meilleures conditions. Une expérience unique, dans une ambiance festive et estivale.

evian2019-390

LE MAJEUR AU COEUR DE L’ETE

Avec son grand retour au coeur de l’été, du 25 au 28 juillet 2019, l’Evian Championship occupe une position  stratégique au sein du cercle très fermé des Majeurs et donne le coup d’envoi de trois semaines de grand golf avec « l’Europe Swing ». Les 120 meilleures joueuses du monde  enchaînent en effet trois tournoIs en Europe : en France et en Angleterre avec les 2 dernières étapes du Grand Chelem que sont l’Evian Championship et le Women’s British Open, puis en Ecosse avec le Ladies Scottish Open.

Pression au sommet donc pour l’élite du golf mondial, qui plus est dans une année de Solheim Cup en Ecosse. Toujours en quête d’un titre à l’Evian Championship, les Coréennes Jin Young Ko (N°1, Rolex Rookie of the Year 2018 et  vainqueur de l’ANA  Inspiration 2019) et Sung  Hyun Park (N°2), et la Thaïlandaise Ariya Jutanugarn (N°3), qui se livrent à un incroyable chassé-croisé en tête du classement mondial vont, cette fois encore, tout donner. Très en forme également en ce début de saison, l’Australienne Minjee Lee (22 ans) et l’américaine Lexi Thompson (24 ans), N°4 et N°6 mondiales, font  également partie des favorites pour reprendre le Trophée à la tenante du titre, l’Américaine Angela Stanford. Tout comme les jeunes championnes Nasa Hataoka (Jap) ou encore Nelly Korda, dans le top du  classement pour intégrer l’équipe américaine de Solheim Cup, toutes les deux âgées de 20 ans, actuellement aux 5e et 8e rangs du Rolex Rankings.
Reflet fidèle de la hiérarchie mondiale, l’Evian  Championship sélectionne également, aux côtés des championnes, les talents de demain et les meilleures amateurs  internationales du moment pour un spectacle au sommet.
Classements donnés au 8 avril 2019

UNE NOUVELLE AUGMENTATION DE LA DOTATION

Dans sa quête d’évolution constante, et sous l’impulsion de son Club des Sponsors fidèle et toujours plus engagé, l’Evian Championship  augmente son Prize Money cette année encore. Une  nouvelle augmentation de 250 000 $ en 2019 qui permet d’atteindre une dotation record de 4,1M$, avec la barre symbolique des 600 000 $ franchie pour la vainqueur (615 000 $ exactement).
Cette montée en puissance affirme la position ambitieuse du tournoi, acteur majeur et moteur du golf mondial, confortant sa position juste derrière l’US Women’s Open, à la 2e place sur les 5 Majeurs du
Grand Chelem de golf féminin.

UN PARCOURS ENCORE PLUS SPECTACULAIRE

Entièrement redesigné en 2013, le parcours majeur de l’Evian Resort Golf Club affirme sa forte signature, hommage au golf pur, au sein d’un cadre magique. Stratégique, rythmé, il impose aux joueuses de véritables challenges tout en maintenant les spectateurs au coeur de l’action. Cette année, afin d’offrir un final encore plus spectaculaire, le trou 13 a été raccourci en par 4 et le 18 travaillé en par 5.

25 ANS : UNE CÉLÉBRATION AU COEUR DE L’ÉTÉ

Place à la fête avec la célébration des 25 ans de l’Evian Championship. L’occasion de revenir sur le chemin parcouru depuis la 1re édition créée en 1994 par Antoine et Franck Riboud et poursuivre l’aventure avec les mêmes ambitions : s’engager auprès des championnes et leur offrir les meilleures conditions pour « faire leur job » et révéler les talents de demain. Une célébration à vivre au fil des animations qui seront proposées…

evian2019-300

L’IDENTITÉ 2019 DE L’EVIAN CHAMPIONSHIP

Le parti-pris de l’affiche est de mettre en avant la notoriété du Majeur, à travers l’émotion de la gagnante 2018, Angela Stanford, embrassant la coupe.
La championne s’envole du célèbre parcours et la
joie, l’accomplissement, la fierté de la grande joueuse
occupent tout l’espace.
En parallèle, un travail a été fait sur la chromie pour que l’image rayonne de chaleur, marquant ainsi le retour du Majeur en juillet, aux beaux jours de l’été.