British Open : Oosthuizen trop facile

image_pdfimage_print

Le sud-Africain Louis Oosthuizen a facilement remporté The Open de golf au nez et à la barbe de tous les ténors de la compétition. Il a ainsi remporté son premier titre majeur.

En tête à la surprise générale au soir du 2° tour, qui avait vu le jeune Rory McIlroy se perdre dans le vent et la pluie, rendant une carte de 80, 17 coups de plus que le premier jour), il a su maintenir un haut niveau de jeu pour finalement s’imposer avec 7 coups d’avance sur Lee Westwood, encore placé mais toujours pas gagnant.

Voici ce qu’il disait tout de suite après sa victoire :

« Mon but principal cette semaine était de rester calme. C’est devenu vraiment compliqué après le 12e trou, sur le retour, avec huit coups d’avance. Mais j’étais content de les avoir, ces huits coups d’avance, sur le 17e trou où je me suis un peu crispé, a-t-il commenté sur le site du tournoi. C’était vraiment incroyable. En arrivant sur le 18e trou, je ne voulais pas utiliser mon driver et j’ai pensé à prendre mon fer 3. Mais ça aurait pu rebondir quelque part et finir n’importe où. C’était extraordinaire quand j’ai vu la balle atterrir sur le fairway […] Tout le monde me disait que ce n’était qu’une question de confiance en moi et ma première victoire sur l’European Tour m’a vraiment aidé à ce niveau là. Gagner un Open est déjà quelque chose de spécial. Mais gagner à St. Andrews, c’est encore plus spécial. »

Cette victoire permet à Louis Oosthuizen de gagner 39 places et d’être 15ème joueur mondial aujourd’hui.

Cette édition (on fêtait ce week-end le 150° anniversaire du British Open) a été le théâtre d’un coup assez extraordinaire.
Après avoir gagné l’Open de France 2010 en play-off, Miguel-Angel Jimenez s’est illustré en réalisant un coup fantastique au trou n°17 du British Open. Il frappe contre le mur pour faire revenir sa balle sur le green.

You may be right, you may essay helper online be wrong i’m not telling

Vous aimerez aussi...