USPGA : the last chance for Tiger

tg_uspgaL’USPGA qui commence aujourd’hui est la dernière chance pour Tiger Woods de décrocher une levée du Grand Chelem en 2009. Depuis ses débuts professionnels et son premier Majeur en 1997, il n’a connu que trois années blanches sans titre majeur : 1997, 2003 et 2004.

2009 n’est pourtant pas une mauvaise année pour le n°1 mondial, puisqu’il a déjà remporté 5 tournois depuis son retour à la compétition en février suite à l’opération de son genou gauche.

Mais alors qu’on le prédisait encore plus fort, il n’a pu remporté aucun des 3 premiers majeurs de la saison, le pire étant son cut raté au British Open.

Et le parcours de l’Hazeltine National qui l’attend n’est pas un tendre. 7 017 mètres exactement, dont un par 5 (le 15) qu’il sera impossible de l’avis des joueurs de toucher en 2. Il comporte aussi un par 4 de 473 m (le 12), un par 3 de 226 m (le 13), qui en font les plus longs par 3, 4 et 5 à arpenter.

parcours_uspga1

Even before I started blogging for I high school geometry homework help used its book rental service because textbooks I needed for classes were always cheaper there than at my university bookstore



Test de fers Titleist, Cleveland et Taylormade

fersDepuis que je joue au golf, donc depuis 2 ans environ, je joue avec une demi-série de fers Wilson, qui fait partie du package que chaque débutant se voit proposé au début des cours. Cette demi-série comprend un fer 9, un fer 7 et un fer 5, un bois 3, un sandwedge et un putter.

J’y ai rajouté un fer 6 Cleveland que Claude de chez Gozzi à Voiron m’a passé, et un fer 8 Cleveland que mon ami José m’a prêté.

Je joue donc avec des fers dépareillés, dirons-nous. Vu le niveau que j’ai atteint en peu de temps, et si je veux progresser, il faut que je passe à une vraie série de fer qui soit adaptée à mon jeu. Je suis donc allé chez Gozzi voir Claude pour qu’il me conseille et me prête des fers.

Sur ces conseils je suis reparti avec 3 fers à l’essai : un fer 6 Titleist AP2, un fer 7 Cleveland CG7 Tour et un fer 6 Burner Taylormade (modèle 2009). Tous les trois sont montés en shaft acier.

Je suis d’abord allé les tester au practice de Seyssins, puis le week-end dernier sur le parcours. Et alors qu’au début j’avais un a priori favorable envers le Taylormade, il s’est avéré que je n’arrive absolument pas à jouer avec ces fers. Je ne sens rien, j’ai l’impression que la tête du club est en retard par rapport au shatft. Bref une horreur.

Le Titleist m’a beaucoup plû, mais celui avec lequel je me suis senti le mieux est le Cleveland CG7 Tour. Je sentais déjà très bien les deux autres fers de la même marque (mais pas du même modèle) que j’ai dans mon sac, et cela s’est confirmé depuis 4 jours. Je tape très bien la balle, je la sens bien au contact. J’ai bien sur gagné de la longueur, mais aussi de la précision.

Pour info, les prix de ces trois séries sont les suivants (chez Gozzi Sports) :
* Titleist AP 2 (du 3 au PW) : 1090 €
* Cleveland CG 7 Tour (du 4 au PW) : 599 €
* Taylormade Burner 2009 (du 4 au PW) : 699 €

Je vais donc m’orienter vers cette série de fers Cleveland CG 7 Tour, mais pas avant cet automne. Donc avis aux sponsors, si une âme généreuse désire faire une bonne action en me l’offrant, qu’il sache qu’il gagnera ma reconnaissance éternelle (ce qui est déjà beaucoup) en plus d’un coup de pub sur ce blog.

All of these issues have been fixed with ios 8



Arthur Zelmati se qualifie pour l’US Amateur Championship

n7607544_6951Petit coup de projecteur sur un jeune français qui a porté haut les couleurs tricolores sur les greens américains.

Arthur Zelmati de Mandelieu, s’est qualifié cette semaine pour l’US Open Amateur qui se déroulera au golf de Southern Hils Country Club du 24 au 30 août prochain. Il a joué les deux tours de qualification sous le par, signant un 66 le premier jour (soit 6 sous le par) et un 72 le second jour (soit la par). Les résultats complets sont ici.

De fait, il a rendu une carte de 138 soit 6 sous le par, ce qui le place en tête de tous les qualifiés pour ce tournoi. Il assure ainsi sa participation à l’une des plus prestigieuses compétitions amateurs.

Arthur Zelmati est un cousin de l’épouse d’un mes meilleurs potes de golf, Bernard Bellot. Il est aussi présent sur Facebook.

Ausgeweitet werden, um als berufliche kosten bachelorarbeit schreiben lassen schule konkurrenzfähig zu bleiben



Evian Masters 2009 ! le teaser

La vidéo de présentation de l’édition 2009  de l’Evian Masters.


Teaser Evian Masters 2009 FR
envoyé par evianmasters. – Plus de vidéos de sport professionnelle et amateur.

Pour mémoire, la vidéo qui retrace les 15 dernières années de ce que l’on appelle maintenant le 5° majeur féminin.


Evian Masters – 15 years of emotion
envoyé par evianmasters. – Découvrez les dernières vidéos de sport.

Vous pouvez suivre les résultats en direct sur le groupe Evian Masters de Facebook, sur Twitter.

And third in the world behind south africa and australia



Tom Watson avait le British Open à portée de main

L’Américain Tom Watson, 59 ans, qui dispute essentiellement les tournoi du Senior Tour, a failli causer une des plus grandes surprises durant les 4 jours de ce British Open 2009. Deuxième au soir du premier tout, co-leader les deuxième et troisième jour, il a été dimanche soir à un putt de la victoire, sur les links de Turnberry (Eco).

Au 18 ème trou, il a raté un putt de 3 M qui lui aurait donné la victoire, 30 ans après son dernier succès dans un Majeur.

Il serait devenu le plus vieux vainqueur d’un Majeur. Il aurait ainsi remporté son sixième British Open, le dernier datant de 1983 !

Hélas, la balle s’est arrêtée trop tôt.

Voir la vidéo du dernier trou ci-dessous.

En play-off, Stewart Cink ne lui a laissé aucune chance.

Pour la première fois, un film américain s’est mal terminé. Tout était trop beau. Leader depuis le premier jour, Tom Watson avait résisté jusqu’au 71e trou. Pour son tout dernier British Open (ndlr : les participants ne peuvent pas avoir plus de 60 ans), l’Américain aux sept titres du Grand Chelem avait l’occasion d’écrire l’histoire en devenant le plus vieux vainqueur d’un Majeur. Tous les événements allaient dans ce sens : les dégringolades inattendues de Lee Westwood et Retief Goosen dans les derniers instants, le manque de réussite de Chris Wood… Seul épine dans le pied, son compatriote, Stewart Cink, auteur d’un birdie au trou N.18 sur un putt magistral de cinq mètres.

Qu’importe ! Watson connaît la pression pour avoir déjà remporté le British Open à cinq reprises, la dernière fois en 1983 ! 26 ans plus tard, il ne lui restait plus qu’à assurer le par sur un trou où il n’a jamais concédé de bogey depuis le début de la semaine. Un drive parfait au milieu du fairway laissait présager le meilleur. Son coup de fer suivant aussi… avant que la balle ne fuie le green pour quelques centimètres et atterrisse dans le rough. Comme à son habitude, le « maître des links » décide de jouer son coup au putter. A ce moment, deux putts lui suffisent pour entrer dans la légende. Le premier dépasse le trou de trois mètres. Le second échoue au bord du trou. Play-off.

La der de Watson

Dès ce moment, le regard du vétéran a changé. La fatigue due à l’âge et quatre jours intenses se font ressentir. Le play-off qui se dispute sur quatre trous (N.5, 6, 17 et 18) n’arrange pas les choses. Dès le premier par 4, Watson s’engouffre dans un de ces bunkers, ou plutôt cratères, qui font la réputation du parcours de Turnberry. La concentration n’y est plus. Le vétéran concède le bogey tandis que son adversaire rentre le par. Début d’un long calvaire. Watson parvient à retarder l’échéance sur le par 3 suivant. Malgré une mise en jeu égarée parmi les spectateurs, il sort un approche-putt magistral, tandis que Cink concède deux coups sur le green.

Le trou N.17 anéantira les espoirs de toute une génération. Watson s’égare une nouvelle fois dans le rough dont il ne sortira qu’en deux coups. Une nouvelle approche trop courte et trois putts lui font concéder le double bogey, là où Cink rentre un birdie. La messe est dite. L’arrivée jusqu’au green du N.18 n’est qu’un long chemin de croix. Est-ce le vent venu de l’océan ou la tristesse qui ont donné les larmes aux yeux à Watson ? Peu importe. C’est bien lui le héros du jour. Le public amassé autour du green du 18 l’ovationne pendant de longues minutes. C’était sa dernière sur les links britanniques. Une page s’est tournée.

In laos and south solid source vietnam, where communist guerrilla warfare continued unabated, he modified defense policies to place more emphasis on meeting the jungle warfare tactics of the enemy



Open de France, du 2 au 5 juillet 2009

logo-opendefranceLa recherche du geste parfait, qui concilie l’impératif d’efficacité et le souci de l’esthétique, constitue la quête permanente du champion de golf. Au bout du compte, la minutie, la persévérance et le respect d’une ligne cohérente se trouvent souvent récompensés. C’est dans une recherche de ce type qu’est engagé l’Open de France Alstom, qui a largement atteint le stade de la maturité.

L’Open de France Asltom s’affirme à nouveau en 2009 comme le tournoi le plus important d’Europe continentale. Sa dotation de 4 millions d’euros de prix, qui le place à un coup de club des Majeurs (Grand Chelem et World Championships), lui garantit une place parmi les tout premiers évènements du Circuit européen, rang qui lui revient depuis son Centenaire en 2006.

La politique d’excellence poursuivie par l’épreuve s’articule avec naturel à l’évolution du golf mondial. Ainsi, les décisions du European Tour : création de The Race to Dubai (nouveau classement européen) et du Dubai World Championship, correspondent à la vision qui porte l’Open de France Alstom. Surtout, la nouvelle date attribuée, un peu plus proche encore du « British », renforce la double légitimité économique et historique de notre Open national.

A l’entame d’une série prestigieuse qui conduira l’élite du golf mondial à Loch Lomond puis à Turnberry, le Golf National se posera comme un site d’explication privilégié. Entre le 2 et le 5 juillet, sur le parcours de l’Albatros, les champions auront un rendez-vous décisif à honorer. Nous leur préparons un défi à la hauteur de leurs ambitions.

L’ALBATROS, un grand parcours de championnat.

Dessiné par Hubert Chesneau, avec le conseil de Robert Von Hagge, et inauguré en 1990, le parcours de l’Albatros du Golf National reçoit l’ Open de France dès 1991.
Depuis, l’Open a eu lieu 16 fois sur l’Albatros. Il est désormais installé à demeure sur ce parcours-stade d’une conception tout à fait innovante qui permet à un très grand nombre de spectateurs de suivre dans de très bonnes conditions de visibilité .

albatros_400

Bryan the windows guy thewindowsguy encouraging women to follow their ambitions with lean in chegg playexciting news



3 français qualifiés pour l’US Open

Le golf français peut être heureux, car trois des six tricolores engagés lundi aux qualifications pour l’US Open seront du voyage à Bethpage dans le région de New York au mois de juin.

Raphael Jacquelin, Thomas Levet et Jean-Francois Lucquin ont décroché trois des onze places disponibles à Walton Heath..

Jacquelin, -9, recevait même la médaille d’argent des mains d’un officiel de l’USGA pour le meilleur score sur les 36 trous disputés dans la journée.
Le joueur de Lyon rend des cartes de 67 et 68 pour assurer son premier US Open, alors qu’il avait échoué lors de ses quatre tentatives précédentes.

Raphael disait :  » J’espère que je peux jouer comme ça à l’US Open, parce que j’ai entendu dire qu’il fallait être long et droit. Si je peux mettre mes drives au milieu, cela serait bien.
Ma forme n’a pas été mauvaise pour cette première moitié de saison, sans que les résultats ne le démontrent, mais nous verrons bien dans quelques semaines ».
« C’est super de voir Thomas et Jean-François se qualifier, c’est un grand jour pour le golf français ».
Jacquelin révélait ensuite que son caddy, Chris, portait le sac de Van De Velde en 2002 et qu’il pourra profiter de son expérience.

Avec des cartes de 70 et 67, Thomas Levet est quatrième et participera à son 5ème US Open.
« Aujourd’hui c’est la continuité de ma forme de l’Open d’Espagne, alors je suis très content. Cela fait quelques semaines que je joue bien et la clef aujourd’hui c’etait les par 5 touchables en deux, j’en ai profité ».
Me qualifier aujourd’hui est bon pour la confiance, car dimanche j’ai manqué ma qualification automatique pour le British Open pour à peine €1000, sur la money list européene ».

« Je préfère jouer les Majors que d’y faire le commentateur pour la télévision et avec ma forme actuelle j’estime que j’ai ma place dans les majors. C’est bien que Raff et Jeff soient qualifiés, cela fera de belles parties d’entrainement à trois »

Lucquin, qui termine à – 5, se retrouvait dans un play-off à sept joueurs, Richard Bland, Francesco Molinari, Jose Manuel Lara, Stephen Gallacher, Johan Edfors et Peter Hanson. Grâce à un birdie au premier trou, le français décroche sa toute première participation dans un Major.

(Source : Golf Zone.com)

If they’d ever met it’s easy to imagine that any encounter between johnson and grose might write an essay on speech writing and presentation have been an uncomfortable one



Angel Cabrera, nouveau maître

cabrera190Le Masters de Golf d’Augusta s’est terminé dimanche dernier par la victoire en play-off de l’Argentin Angel Cabrera, devant Kenny Perry et Chad Cambell.

Cette victoire fait de lui le premier Argentin et hispano-américain à remporter le Masters.

Ce Masters a encore une fois tenu toutes ses promesses grâce à un suspense intense, des remontées que l’on croyait gagnantes, telles celles de Tiger Woods et de Phil Mickelson, qui évoluaient ensemble dimanche pour le dernier jour. Les organisateurs avaient bien fait les choses, puisque faire évoluer les numéros 1 et 2 était une garantie de spectacle, surtout lorsqu’ils partent à la chasse à la veste verte. Partis avec 7 coups de retard au matin du dimanche, ils sont venus mourir à 4 coup de la tête, après être remontés jusqu’à seulement deux coups des leaders au 16ème trou.

Après ces 4 jours et 72 trou joués, il a fallu encore à Angel Cabrera, Kenny Perry et Chad Cambel en découdre en play-off pour savoir qui aura le droit de se vétir de la fameuse veste verte.

Cambell craquera le premier en faisant un bogey sur le premier trou (le 18), bien que le deuxième coup de Cabrera ait laissé croire le pire pour lui. Il sauvera le par, ainsi que Perry, pour jouer le deuxième trou de ce play-off (le 10), et là, Perry craquera lui aussi, en réalisant un bogey alors que Cabrera assurait le par.

Après sa victoire surprise à l’US Open 2007, Angel Cabrera remporte donc son deuxième Majeur.

Constitution created a paper writers single president with broad powers