4 jours, 5 golfs

En mai dernier je suis parti avec mon pote Manu dans le midi pour 4 jours de vacances golfiques pendant lesquelles nous avons joué 5 golfs. Ca fait un moment que je voulais écrire cet article mais j’avais jamais eu le temps.

Nous avons disputé une sorte de championnat (aucun de nous deux ne connaissait les golfs que nous avons faits, donc nous étions à égalité) et honte à moi, je n’ai pas gagné une seule fois en stroke play. J’ai même terminé avec un débours de 24 points!!

Mais en match play, Manu gagne 3 rencontres à 2. Ouf, mon égo va beaucoup mieux tout d’un coup !!

Pour en revenir aux golfs voici le programme :

1er jour : le golf de Digne les Bains.

Très beau golf, vallonné, bien entretenu, des employés charmants tant au pro shop qu’au restaurant. Les greens roulaient pas mal, les roughs étaient jouables. On s’est bien amusé sur ce parcours assez technique.

1er jour suite : arrivés ensuite au golf d’Opio au Club Med, et une fois les valises déposées dans notre chambre, nous sommes allés découvrir ce 9 trous, qui est un vrai pitch and putt.
Des distances de 55M à 240M, ça nous change de ce que l’on connait habituellement. Mais ce petit parcours n’est pas aussi facile que l’on croit, il est assez étroit, les bunkers compliqués , les greens pentus. D’ailleurs le toit de la maison du directeur doit encore s’en souvenir, vu qu’elle longe le trou n°9 et que je lui ai mis 2 balles dessus.

2ème jour : le matin, cours avec le pro du Club Med, inclus dans le package mais pas trop intéressant. En plus il m’a mis le bordel dans mes prises. Puis 9 trous de nouveau où j’ai beaucoup mieux joué que la veille.

L’après midi, départ pour le golf de Biot, plus ancien golf de la Cote d’Azur. Golf très prout-prout, les gens font comme ils veulent, on en a même vus qui partaient du n° 5 car ils en avaient marre de partir du 1!! Ca croise de partout, ça discute aux bords des greens et toi tu attends pour jouer. Bref c’est le bazar le plus complet. Il ne présente aucune difficulté technique, faut juste réussir à éviter les quidams qui se promènent. En plus il était très sec, l’entretien laissait à désirer.
Un golf que je ne rejouerais plus je pense.

3ème jour : nous prenons la route pour aller jouer au Set Golf d’Aix en Provence. Le golf se trouve dans une académie de sports et est très bien entretenu. Il est aussi magnifique, avec un trou signature (le 13 je crois) en descente dogleg à gauche et green en île.
Mais le physique n’a pas tenu et j’ai craqué au trou n°11. Si j’avais été seul j’arrêtais, mais je ne voulais pas laisser Manu tout seul, et puis on a son petit égo qui vous pousse à continuer pour en pas passer pour une buse. Mais j’en ai bavé des ronds de chapeaux. Un truc marrant : pour aller du 16 au 17, une voiturette vous attend en bas du chemin de liaison et vous emmène de l’autre coté de l’académie, où se trouvent les deux derniers trous. Ca vous donne une idée du dénivelé du parcours.
Le soir heureusement on mangé et dormi chez sa soeur à Aix (enfin à coté), ce qui nous a fait beaucoup de bien.

4ème jour : départ pour le golf de La Valdaine à Montélimar, où nous retrouvons des copains du golf de Seyssins et Jimmy, le fils d’un de mes amis à coté du golf.
La nuit réparatrice chez la soeur de Manu a dû être profitable car j’ai très bien joué sur ce magnifique parcours, long, mais assez plat. J’ai joué mon handicap (16) ce qui suffisait à mon bonheur pour terminer notre périple golfique.

Voici un petit diaporama de notre périple.

En conclusion, je me suis rendu compte que coté physique, Manu était énoooorme à coté de moi, et que techniquement parlant, nous sommes égaux. Mais je me suis bien régalé pendant cette semaine avec mon pote, on s’est bien entendu (et en plus il n’a pas trop ronflé!!).
A refaire.

Prochains parcours : ceux que j’ai joué pendant la semaine de l’Ascension en Lorraine.

image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *